Infection congénitale chez les bébés à cause de Virus Zika peuvent être associés, en plus de la microcéphalie et d’autres pathologies affectant le cerveau, à perte d'audition, comme l'a révélé une nouvelle enquête menée par le Hôpital Agamenon Magalhaes du Brésil, et ils viennent de publier le Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis.

Entre novembre 2015 et mai 2016, les chercheurs ont analysé 70 bébés de moins de dix mois atteints de microcéphalie et d'infection à Zika. Ils ont également constaté que 5,8% des enfants (tous souffrant d'une microcéphalie grave) avaient positif dans perte auditive neurosensorielle, qui est une perte auditive totale ou partielle pour entendre les sons dans une ou les deux oreilles.

La surdité neurosensorielle est due à une lésion des cellules ciliées de la partie interne de l'oreille et peut être causée par des pathologies telles que le cytomégalovirus, la rubéole, l'herpès simplex, la toxoplasmose et la syphilis.

La surdité neurosensorielle est due à une lésion des cellules ciliées de la partie interne de l'oreille, qui transforme les sons en signaux électriques que les nerfs transmettent au cerveau. On savait déjà que cette pathologie pouvait être provoquée par des pathologies telles que le cytomégalovirus. rubéole, herpès simplex, toxoplasmose et syphilis.

Parmi les 70 enfants atteints de microcéphalie, quatre ont présenté une surdité neuro-sensorielle imputable à une autre cause. Les auteurs du travail ont donc recommandé que ce trouble auditif soit inclus dans les manifestations cliniques liées à l'infection congénitale par le virus Zika. et que les enfants atteints de cette infection subissent des tests auditifs et, dans le cas où ils ne sont pas sourds à la naissance, ils font l'objet d'un suivi régulier car la perte auditive peut se développer plus tard et peut être progressive.

Mesurer le périmètre crânien d'un nouveau-né : une vidéo éducative pour les prestataires de santé (Août 2019).