Les femmes qui ont survécu au cancer du sein et qui pratiquent le yoga pendant au moins trois mois après la fin du traitement obtiennent une amélioration de leur état de santé, car cet exercice diminue leur fatigue et la l'inflammation.

Telles sont les conclusions d’une étude réalisée aux États-Unis et publiée dans Journal of Clinical Oncology, auquel 200 femmes âgées de 27 à 76 ans ont participé et qui, entre deux mois et trois ans plus tôt, avaient terminé un traitement contre le cancer du sein dont elles souffraient.

Comme les auteurs de la recherche l'ont expliqué, les traitements de ce type de cancer réduisent la capacité cardiorespiratoire des patients et les affaiblissent, de sorte qu'ils ont tendance à se sentir très fatigués. Ils augmentent également le niveau d'inflammation des patients, ce qui peut entraîner divers troubles de la santé tels que les maladies cardiaques, l'arthrite, le diabète de type 2 ou la maladie d'Alzheimer. D'où l'importance de trouver des alternatives pour réduire l'inflammation et l'empêcher de devenir chronique.

La fatigue des patientes atteintes d'un cancer du sein a été réduite de 57%, tandis que l'inflammation a diminué entre 13 et 20% avec la pratique du yoga.

Les volontaires ont pratiqué le yoga par groupes de 4 à 20 femmes, par séances de 90 minutes deux fois par semaine et pendant 12 semaines. En comparaison avec le groupe témoin - qui n'a pas effectué cet exercice -, il a été observé qu'avec seulement trois mois de pratique, la fatigue était réduite de 57%, tandis que l'inflammation diminuait entre 13 et 20%.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs ont utilisé des questionnaires remplis par les femmes afin d'évaluer leur énergie, leur qualité de sommeil, leur fatigue, leur consommation de nourriture, leur activité physique et leurs symptômes de dépression, ainsi que des tests sanguins permettant de contrôler les niveaux de certaines protéines associées à la présence d'inflammation.

Le groupe de femmes qui pratiquaient le yoga, en plus de présenter une plus grande vitalité - 12% de plus - et moins de fatigue, a signalé une amélioration significative de la qualité du sommeil. Selon les auteurs du travail, mieux dormir et être moins fatigué permet à ces femmes d’exercer d’autres activités et, ainsi, les bienfaits du yoga sont plus vastes.

Guérir du cancer du sein ? Noémie Caillault l'a fait avec humour (Août 2019).