L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est fixé un nouveau défi: parvenir avant 2030 à ce que le taux de survie chez les enfants atteints de cancer au moins 60%, ce qui, selon eux, permettrait de sauver un million de vies supplémentaires. Cela signifie doubler le taux de guérison actuel. Pour cela, il a lancé l'Initiative mondiale contre le cancer chez l'enfant.

Le cancer est le principale cause de décès chez les enfants. Chaque année, environ 300 000 enfants âgés de 0 à 19 ans reçoivent un diagnostic de cancer. Mais il existe de grandes inégalités dans le monde: les enfants atteints de cancer qui vivent dans des pays à faible revenu courent quatre fois plus de risques de mourir de cette maladie que ceux des pays riches. Le taux de guérison dans les territoires défavorisés n’est que de 20%, contre 80% dans les pays à revenu élevé.

Cette disparité s'explique par plusieurs raisons: dans les pays pauvres, les enfants ne reçoivent souvent pas de diagnostic, ou celui qu'ils donnent est erroné ou n'arrive pas à temps. Ils doivent aussi souvent abandonner le traitement médical en raison des coûts élevés que peuvent ou ne peuvent pas supporter les médecins spécialisés en oncologie infantile. Les taux élevés de guérison dans les pays riches sont influencés par les progrès de la médecine et par le traitement multidisciplinaire spécialisé mené au cours des 50 dernières années.

Dans les pays pauvres, seuls 20% des enfants atteints de cancer sont guéris, tandis que dans les pays riches, 80% souffrent de la maladie.

Parmi les cancers infantiles les plus courants Il y aurait plusieurs types de leucémie, cancers du cerveau, lymphomes et tumeurs solides, tels que le neuroblastome et la tumeur de Wilms. Certaines infections chroniques telles que le paludisme, le VIH ou le virus d'Epstein-Barr sont des facteurs de risque de cancer chez l'enfant. Elles revêtent donc une grande importance dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, où la vaccination et le diagnostic précoce Ces maladies peuvent être vitales pour réduire le nombre de personnes touchées.

L'objectif: que moins d'enfants meurent du cancer

Réduire ces différences entre les pays pauvres et les pays riches et parvenir à réduire le nombre de décès par cancer chez les enfants du monde entierL'OMS aidera les gouvernements à évaluer leurs ressources en matière de diagnostic, de traitement et de disponibilité des nouvelles technologies oncologiques; établir et financer des programmes prioritaires de diagnostic et de traitement du cancer; et intégrer cette pathologie dans les politiques de santé des pays. L’objectif est de permettre à tous les enfants atteints de cancer d’avoir accès à des centres de cancérologie de grande qualité, à d’autres satellites plus petits qui garantissent un diagnostic précoce et précis, et à un traitement efficace afin de disposer de davantage de moyens de survie.

L'OMS comptera sur l'appui d'organisations et d'institutions, notamment l'Hôpital de recherche pour enfants St. Jude, qui s'est engagé dans cette initiative depuis cinq ans et avec 15 millions de dollars. Parmi les activités prévues figure l’appui aux soins cliniques des enfants les plus vulnérables, afin d’essayer de faire en sorte que tous les mineurs aient accès aux dernières avancées en matière de médicaments et de technologies, et de consolider les programmes de formation en développant des centres d’excellence. La Société internationale d'oncologie pédiatrique (SIOP), Childhood Cancer International (CCI) ou l'Union internationale contre le cancer (UICC) collaboreront à ces initiatives dans le monde entier.

En Espagne, 1 400 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année chez les enfants de 0 à 18 ans. Le taux de survie à 5 ans chez les enfants de 0 à 14 ans atteint près de 80%. Selon le registre national des tumeurs de l'enfance, le type de cancer le plus fréquent chez l'enfant est la leucémie (25%), les tumeurs du système nerveux central (19,6%) et les lymphomes (13,6%).

LA IMPRESIONANTE HISTORIA DEL Che Guevara ???? DOCUMENTALES,BIOGRAFIAS,DISCOVERY,DOCUMENTALES HISTORIA (Août 2019).