Le électroencéphalogramme, encéphalogramme o EEG, est un test utilisé pour étudier le fonctionnement du système nerveux central, en particulier l’activité du cortex cérébral. Il consiste essentiellement à enregistrer les courants électriques formés dans les neurones du cerveau au moyen d'électrodes spéciales, qui sont à la base du fonctionnement du système nerveux. Grâce à lui, il est possible de diagnostiquer des altérations de l'activité électrique cérébrale suggérant des maladies telles que l'épilepsie, la narcolepsie ou la démence, entre autres. C'est également un test essentiel pour certifier un décès chez un patient atteint de coma.

Depuis le XIXe siècle, des expériences ont déjà été menées dans lesquelles des courants électriques étaient détectés dans le cerveau des singes, mais il était nécessaire d'ouvrir le crâne pour les étudier. Au fil du temps, les électrodes se sont améliorées et détectaient déjà l'activité cérébrale à travers le crâne. En 1920, le médecin allemand Hans Berger commença ses études sur l'encéphalographie chez l'homme, ce qui signifiait une révolution dans le domaine de la neurologie et de la psychiatrie.

Avec ce test, vous pouvez identifier les rythmes normaux et pathologiques de l'activité cérébrale. Les ondes électriques normales dépendent de l'état de veille ou du sommeil. Les vagues que l'on trouve habituellement sont:

  • Vigil: rythmes alpha, delta, beta et thetha.
  • Sommeil: activité REM et non-REM (qui est divisée en 4 phases).
  • Stimuli: altérations des rythmes précédents lorsque des stimuli visuels, auditifs, douloureux ou sensibles apparaissent.

Le médecin qui analyse ce type de tests est le neurophysiologiste ou neurologue. Grâce à ces données initiales, il sera en mesure de procéder à une analyse assez approximative de l’origine des modifications. Ce test n’est pas très coûteux, mais sa mise en œuvre est un peu lourde et son interprétation peut parfois être compliquée. Cela se fait généralement dans des unités neurophysiologiques spécifiques situées dans des hôpitaux et des cliniques. Le électroencéphalogramme (EEG) doit toujours être accompagné d'un bon entretien clinique et d'un examen physique.

L'électroencéphalogramme, c'est quoi ? (Août 2019).