Le cancer des testicules C'est la tumeur solide la plus répandue chez les hommes âgés de 15 à 35 ans, bien qu'elle ne représente que 1% de tous les néoplasmes chez l'homme. Son incidence a plus que doublé au cours des dernières décennies et varie selon les zones géographiques. Elle est très élevée en Europe du Nord et très faible en Asie ou en Afrique.

Il est devenu l'une des tumeurs les plus courantes curable, grâce à l’avancée des diagnostics et des traitements des années 70 à nos jours. Avant cette date, le cancer des testicules était responsable de 11% des décès par cancer chez les hommes âgés de 25 à 35 ans et la survie à 5 ans n'excédait pas 64%; en 2001 cette survie était de 95%.

Description anatomique du testicule

Les testicules sont logés dans le scrotum. Deux types de tissus se rencontrent dans le testicule: les tubes séminifères qui produisent les spermatozoïdes et les cellules interstitielles de Leydig qui produisent des hormones. Il est entouré de sept couches (de la plus externe à la plus interne):

  • Scrotum: peau.
  • Tunique Dartos: muscle Dartos attaché au scrotum.
  • Tissu cellulaire sous-cutané.
  • Fascia spermatique externe.
  • Cremáster: fibres musculaires squelettiques du muscle crémaster (oblique et oblique transverse), qui tendent à élever les testicules avec le froid.
  • Fascia spermatique interne.
  • Tunique testiculaire testiculaire (péritonéale): feuilles pariétales et viscérales.

Développement embryonnaire:

Les testicules sont formés et sont logés dans la cavité abdominale. Pour le développement du sperme, les testicules doivent descendre et se trouver en dehors de la cavité abdominale (moins de 35 degrés). Dans sa descente ils traînent les couches du péritoine, de sorte que le testicule a une tunique épaisse blanche (tunica albuginea: 1ère couche du testicule).

Structure interne du testicule

En plus de la tunique vaginale:

  • Tunica albuginea, très innervée.
  • Tubules séminifères qui s’écoulent dans les tubes droits. À l'intérieur des tubes séminifères:
    • Cellules germinales
    • Cellules de Sertoli.
    • Cellules interstitielles de Leydig.
    • Les cellules myoépithéliales péritubulaires qui recouvrent extérieurement les tubes séminifères et se contractent pour mobiliser le sperme.
    • Tubes droits donnant lieu au Rete Testis. Les canaux efférents proviennent du réseau des testicules, qui deviennent extra-testiculaires et forment la tête de l'épididyme.

Sous-types histologiques du cancer du testicule

Bien que nous puissions trouver des tumeurs provenant de n'importe laquelle des structures testiculaires et paratesticulaires, la grande majorité des tumeurs proviennent de l'épithélium germinal. (tumeurs germinales), représentant 95% des tumeurs qui affectent le testicule.

Le Tumeurs testiculaires non germinales elles constituent 5% des tumeurs testiculaires et comprennent différents types: celles qui proviennent des cellules de Leydig et de Sertoli, des cellules de la granulosa, et cetera.

Par conséquent, nous allons nous concentrer sur les tumeurs germinales, car elles sont les plus fréquentes. Le cancer du testicule (tumeurs germinales), à des fins thérapeutiques, est divisé en deux types, séminome et non séminome:

  • Seminoma: provient des cellules germinales.
  • Pas de séminome: Ce type de cancer du testicule est plus fréquent. Elles sont souvent composées de différents types de cellules et sont identifiées selon ces différents types de cellules:
    • Choriocarcinome
    • Carcinome embryonnaire
    • Tératome
    • Tumeur du sac vitellin.

S’informer au sujet du cancer testiculaire – Version complète (Septembre 2019).