Le sphygmomanométrie est le nom médical donné à la prendre la tension artérielle ou, dans un langage plus familier, la pression artérielle. Le sang, pour circuler dans les vaisseaux sanguins du corps, doit maintenir une pression sanguine plus ou moins constante. De cette manière, il est possible de passer de sites où la pression artérielle est élevée à la baisse, par exemple de l'aorte au foie.

Pour mesurer la pression artérielle, la pression artérielle est comparée à la pression atmosphérique. La différence entre les deux mesures donnera la pression artérielle, qui aura par contre deux valeurs: pression artérielle systolique et la diastolique. La systolique est la valeur maximale qui correspond au rythme cardiaque, lorsque le cœur pompe tout le sang qu’il peut. Le diastolique est la pression artérielle maintenue au minimum lorsque le cœur est détendu.

Ce test est indolore, inoffensif et extrêmement utile, car la pression artérielle est modifiée en présence de différentes maladies. Même maintenir des chiffres élevés est une maladie en soi. Pour prendre la mesure, un tensiomètre o tensiomètre, qui se compose de deux parties différentes: un manchon qui entoure le bras et est gonflé à l’air, relié par un tube creux à un manomètre.

Les tensiomètres classiques doivent être utilisés avec stéthoscope, pour ausculter les sons du flux artériel, mais maintenant il existe aussi des compteurs numériques. Les tensiomètres vendus dans les pharmacies peuvent être placés au poignet et, bien qu’ils soient moins précis, ils sont plus simples à utiliser par tout le monde à la maison.

Marwa Loud - Qu'est-ce que t'as ? (Clip Officiel) (Août 2019).