Le Maladie de Kawasaki c'est une maladie rare, de cause inconnue, spontanément résolutive et fébrile, qui touche principalement les enfants et produit des altérations importantes des vaisseaux sanguins.

Aussi appelé syndrome muco-cutané ganglionnaire, la maladie a été décrite pour la première fois en 1961 par le médecin japonais Tomisaku Kawasaki; En 1965, le docteur Noburu Tanaka décrit la présence d'un anévrisme dans l'artère coronaire d'un enfant décédé des suites de la maladie. Par la suite, le Dr Kawasaki lui-même a publié la première série de cinquante cas en 1967 et l’a baptisée "syndrome muco-cutané fébrile aigu pédiatrique".

La maladie de Kawasaki est considérée comme une vascularite aiguë (inflammation aiguë des vaisseaux sanguins) qui se développe avec de la fièvre, une éruption cutanée ressemblant à une éruption cutanée et une atteinte des muqueuses et des ganglions lymphatiques. La principale complication est la formation d'anévrismes dans les artères coronaires du cœur, pouvant entraîner une issue fatale en raison de la mort subite.

Cette maladie est particulièrement fréquente au Japon, où il existe une prévalence de 108 cas pour 100 000 enfants de moins de cinq ans, ce qui se traduit par 5 000 à 6 000 cas par an. Aux États-Unis, la prévalence est beaucoup plus faible: environ 10 cas pour 100 000 enfants de moins de cinq ans qui ne sont pas d’origine asiatique, car chez les enfants d’origine asiatique, la prévalence passe à 44 cas pour 100 000 enfants de moins de cinq ans. . En Europe, il y a cinq cas pour cent mille enfants de moins de cinq ans.

L'âge moyen de présentation de la maladie de Kawasaki est compris entre trois mois et quatre ans, avec une incidence plus élevée en hiver et au printemps.

Maladie de kawasaki ou syndrome adéno-cutanéo-muqueux fébrile et l'anévrismes coronaires (Août 2019).