La gonorrhée est une infection bactérienne causée par Neisseria gonorrhoeae. Cette bactérie appartient au groupe des cocci, en particulier des diplocoques, en raison de sa forme en forme de rein et de leur groupement habituel en deux ou plusieurs bactéries. Une autre bactérie importante de la famille Neisseria est celle qui provoque la méningite (bien que d’autres bactéries puissent également la produire).

La gonorrhée se transmet principalement par contact sexuel non protégé et fait partie des maladies sexuellement transmissibles (MST). Il faut garder à l'esprit que le contracter ou le transmettre ne signifie pas qu'il doit y avoir éjaculation, le contact avec le vagin, le pénis, l'anus ou la bouche de la personne touchée est suffisant pour que l'infection se produise.

Les femmes peuvent avoir la bactérie pendant des semaines ou des mois sans présenter aucun symptôme. En fait, on leur diagnostique souvent après avoir étudié si elles étaient le partenaire sexuel d'une autre personne infectée.

La gonorrhée, en tant que telle, est une infection de l'épithélium de l'urètre, du rectum, du col utérin, du pharynx ou des yeux. Neisseria gonorrhoeaepouvant causer une bactériémie (propagation de bactéries dans tout le corps lorsqu'elles atteignent la circulation sanguine) et d'autres complications.

Prévalence de la gonorrhée

La gonorrhée est une MST qui continue d'être considérée comme un problème de santé publique important pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon des sources de cette organisation, on estime que sur les 448 millions de nouveaux cas de MST guérissables signalés chaque année, 88 millions correspondent à la gonorrhée (environ 20%).

Bien qu’il s’agisse d’une maladie considérée comme curable, il est vrai que des souches résistantes à de nombreux antibiotiques, appelées multirésistances, sont en train de faire leur apparition et sont à l’étude par l’OMS, qui estime qu’il s’agit là d’un problème important. coupé de la racine. Nous le verrons plus en détail dans la section "traitement de la gonorrhée".

La gonorrhée, par Dre Gabrielle Landry (Août 2019).