Le syndrome de transfusion fœtale c'est une complication qui survient dans les grossesses simples univitellines (dérivées d'un seul zygote), lorsque les bébés partagent le placenta; ce sont les jumeaux identiques, issus d'un seul ovule (qui a été divisé après la fécondation) et d'un sperme. Le cordon ombilical des deux bébés arrive au même placenta et des connexions peuvent être établies entre les vaisseaux sanguins (artères et veines) d'un fœtus et ceux de l'autre. Le problème se pose lorsqu'un des fœtus transfère du sang à un autre, qui reçoit trop de sang; le premier, appelé donneur, reçoit à peine de la nourriture et l'autre, appelée récepteur, il le fait en excès.

Le donneur ne grandit pas assez, il urine simplement et a très peu de liquide amniotique; peut mourir par manque de sang, ce qui se traduit par un manque d'oxygène (hypoxie).

De son côté, le receveur reçoit un excès de sang et grandit et urine beaucoup, produisant trop de liquide amniotique. Ce fœtus peut mourir d'une insuffisance cardiaque car l'excès de sang oblige votre cœur à se fatiguer au-delà de ses capacités normales.

Si le syndrome survient au début de la grossesse et n’est pas traité correctement, il se produit une risque élevé de décès pour les deux fœtus (entre 80 et 100%) et un pourcentage élevé de survivantes présenteront des complications graves après l'accouchement et même à long terme.

Je suis mamanange voisi mon histoire (Août 2019).