Le dysphagie se définit comme la difficulté ou l’impossibilité de mener à bien le processus de déglutition correctement Ce processus de déglutition comprend non seulement l'acte par lequel la nourriture passe de la région buccale à la région pharyngée, mais commence à la mastication et se termine lorsque le bol alimentaire a atteint l'estomac. Ainsi, la dysphagie est un trouble de la déglutition caractérisé par une difficulté à préparer le bolus par voie orale ou à déplacer les aliments et les liquides de la bouche à l'estomac.

Dans la région de la gorge, le canal qui provient de la bouche et du nez est divisé en deux. L'un va à la zone respiratoire par le larynx, où se trouvent les cordes vocales, puis la trachée, et un autre à la région digestive avec l'œsophage et l'estomac.

Au point de séparation des deux canaux, il existe un mécanisme composé d'os et de cartilages, parmi lesquels le épiglotte, qui a la forme d’une raquette et couvre le canal respiratoire quand quelque chose qui n’est pas de l’air y passe. Il peut s'agir de nourriture, de boisson, de salive, etc.

Habituellement, le canal qui est ouvert est le canal de la voie respiratoire pour permettre l’entrée et la sortie de l’air. Lorsqu'un élément non respiratoire arrive dans cette zone, il est important que l'épiglotte, ouverte par défaut, soit poussée par la nourriture elle-même et descende jusqu'au larynx qui remplit l'entrée et protège ainsi les voies respiratoires. Ainsi, la nourriture ou le liquide n'a d'autre choix que d'accéder au tube digestif par l'œsophage, muscle qui est généralement replié et la nourriture elle-même doit s'affaiblir, avec les mouvements péristaltiques déjà commencés ici.

Lorsqu'une partie de ce mécanisme complexe échoue, une partie du contenu diététique peut aller dans les voies respiratoires. C’est ce que nous connaissons habituellement sous le nom: "va dans l’autre sens". Chez une personne en bonne santé neurologique et musculaire, le problème n’est pas plus grave que de tousser jusqu’à ce que l’air souffle le contenu hors des voies respiratoires. Dans le cas où le contenu du tube digestif passe de manière répétée par la voie respiratoire sans être expulsé, il existe un risque de souffrance. Infections par aspiration et pneumonies de contenu diététique, outre le risque vital de étouffement. Bien sûr, si les aliments et les boissons sont acheminés vers la zone respiratoire, le risque de malnutrition et de déshydratation est également ajouté.

Phases de déglutition

Nous avons vu que le processus de déglutition est complexe et plus long que le simple fait de déglutir. Le processus est divisé en plusieurs phases ou moments qui, dans l'ordre chronologique, sont les suivants:

  1. Phase orale préparatoire: comprend la mastication et la manipulation orale du bolus.
  2. Phase du convoyeur oralIl comprend le déplacement du bolus vers la partie inférieure de la cavité buccale, où le réflexe de déglutition est déclenché.
  3. Phase pharyngée: inclut la déglutition en tant que telle, avec la fermeture du cartilage de l'épiglotte.
  4. Phase oesophagienne: inclut le passage du bol alimentaire à travers l’œsophage jusqu’à l’estomac.

Comme nous le voyons dans la phase pharyngée, l'épiglotte ne peut pas ouvrir et fermer simultanément les canaux respiratoire et digestif; Pour cette raison, nous ne pouvons pas respirer et avaler simultanément.

Dysphagie (troubles de la déglutition) et Fausse route, qu'est-ce que c'est ? (Août 2019).