Le oesophage de Barrett est un trouble caractérisé par une lésion de la muqueuse de l'œsophage, qui se produit lorsque l'anneau de fibres musculaires situé dans la partie inférieure de cet organe ne se ferme pas correctement et permet le passage du contenu gastrique de l'estomac à l'œsophage, qui Il est connu sous le nom de reflux gastro-oesophagien.

L'œsophage est un tube creux d'environ 25 centimètres de long qui relie le pharynx à l'estomac et dont la fonction est transporter le bolus de la bouche à l'estomac. De l'intérieur vers l'extérieur, il est formé d'une couche muqueuse, d'une couche sous-muqueuse et d'une couche musculaire. Il n'y a pas de séreuse dans l'œsophage, c'est-à-dire la couche la plus externe, qui est présente dans d'autres organes du système digestif, tels que l'estomac ou l'intestin.

L'épithélium de l'œsophage se compose de plusieurs couches ordonnées de cellules plates. Lorsqu'il y a reflux gastro-oesophagien, le remplacement de l'épithélium squameux normal de l'œsophage par un épithélium cylindrique intestinal, non gastrique, est connu sous le nom de métaplasie (remplacement d'un épithélium pour un autre). Le résultat de ce processus se traduit par un œsophage de Barrett, qui affecte 8 à 20% des patients souffrant de reflux gastro-oesophagien.

Cette maladie doit son nom au médecin Norman Barrett, Chirurgien britannique qui l’a décrit dans les années 1950. Selon la longueur de la métaplasie, l’œsophage de Barrett est classé en court (lorsque sa longueur est inférieure à 3 centimètres), ou long (si elle est supérieure à 3 centimètres).

Son diagnostic est histologique, c’est-à-dire qu’il est réalisé après l’étude d’échantillons épithéliaux de l’œsophage obtenus après une endoscopie. La véritable importance de sa détection découle du risque plus élevé que courent les patients atteints d’œsophage de Barrett de développer un adénocarcinome de l’œsophage dont le pronostic est mauvais. Cependant, les patients sous contrôle endoscopique et qui suivent un traitement approprié peuvent minimiser ce risque.

Épidémiologie de l'œsophage de Barrett

La prévalence de l'œsophage de Barrett est très variable selon les études, mais on estime qu'il affecte 8 à 20% des patients atteints de reflux gastro-oesophagien.

L’œsophage de Barrett touche généralement les personnes d’âge moyen, environ 55 ans environ. Cela est dû en grande partie au fait qu’un pourcentage élevé de diagnostics est posé lors de la réalisation d’une endoscopie due à un reflux gastro-oesophagien ou, par coïncidence, lorsqu’il effectue ce test pour une autre raison.

Bien qu'elle puisse également toucher les enfants, elle survient rarement avant l'âge de cinq ans et est donc considérée comme une maladie acquise et non congénitale (c'est-à-dire qu'elle est acquise tout au long de la vie et n'est pas présente à la naissance).

Il est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, dans un rapport de 2: 1. D'un point de vue racial, l'œsophage de Barrett affecte particulièrement la race caucasienne, étant rare chez les Noirs et les Asiatiques. Les données épidémiologiques chez les Hispaniques sont contradictoires, car si certaines études considèrent que la prévalence dans ce groupe est similaire à celle des Caucasiens, d'autres la considèrent beaucoup plus basse.

L'obésité et la présence de excès de graisse au niveau de l'abdomen Ils sont considérés comme des facteurs de risque pouvant augmenter le risque de développer cette maladie.

Par contre, l’acide acétylsalicylique et les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent avoir effet protecteur à propos de l'apparition de l'oesophage de Barrett. Cependant, ce sont des hypothèses qui ne sont pas clairement démontrées.

* La hernie hiatale * (Août 2019).