Le angiographie est une technique basée sur les rayons X qui permet étudier les vaisseaux sanguins et leur itinéraire dans n'importe quelle zone du corps. Il consiste à introduire un câble allongé, appelé cathéter, à travers les vaisseaux sanguins. Une fois à l'intérieur, un contraste radiologique est instillé à l'intérieur des vaisseaux à étudier, et à travers les rayons X, vous pouvez voir les vaisseaux «dessinés» sur l'image.

Certaines de ses utilisations ont été remplacées par les ultrasons Doppler, qui permettent également de mesurer le débit sanguin, mais restent indispensables pour l’étude anatomique des vaisseaux sanguins, la planification d’une chirurgie ou l’intervention directe par cathétérisme.

Ce test a été inventé en 1927 par le médecin portugais Egas Moniz. Au départ, des cathéters simples très tranchants ont été utilisés pour pouvoir avancer dans le sang sans former de thrombus. Aujourd’hui, grâce au Technique de Seldinger et aux médicaments anticoagulants, des cathéters souples peuvent être utilisés.

Ce n'est pas un test sans risque, mais les complications sont rares. Aujourd'hui, nous essayons d'utiliser autant que possible des techniques moins agressives pour l'étude des vaisseaux sanguins, mais l'angiographie devient une technique obligatoire et particulièrement utile lorsque des maladies susceptibles d'être traitées par interventionnisme radiologique sont suspectées, c'est-à-dire cathéters qui effectuent différentes thérapies sur les organes traversant les artères ou les veines.

DMLA - A quoi sert l'angiographie ? (Août 2019).