Le ponction lombaire (également appelée ponction spinale ou médullaire) est un test de diagnostic qui permet de retirer votre étude du liquide céphalo-rachidien (LCR). Ce liquide baigne le système nerveux central (cerveau et moelle épinière), l'empêchant de s'écraser dans l'os lors de mouvements brusques et effectuant des échanges de substances permettant un bon métabolisme des neurones.

Pour effectuer le test, il faut percer la colonne vertébrale avec une aiguille à l'arrière, de manière à ce que l'aiguille passe entre les vertèbres et pénètre dans la canal rachidien. Ce canal est formé par les méninges qui entourent la moelle épinière.

Le LCR extrait est ensuite étudié en laboratoire et analyse ses différents composants (glucose, cellules, ions, etc.). L'altération de chaque composant peut nous guider vers des pathologies spécifiques du système nerveux, allant d'infections telles que la méningite aux lésions du cerveau ou de la moelle épinière.

Comme il est logique de penser, il est nécessaire d’effectuer le test très soigneusement, car il peut endommager la moelle épinière avec une certaine facilité. Cependant, la fréquence des dommages neurologiques après le test est très faible. La douleur est le principal inconvénient des personnes qui subissent une ponction lombaire. L'aiguille traverse la peau, les muscles et les ligaments de la colonne vertébrale. Il est donc courant que la procédure soit douloureuse. Pour éviter cela, la région peut être anesthésiée, ce qui rend l'inconfort plus supportable pour le patient.

Comment se passe une ponction lombaire ? (Septembre 2019).