Le cathétérisme cardiaque est une technique réalisée par des cardiologues qui permet d’étudier les vaisseaux sanguins qui alimentent le cœur, qui sont les artères coronaires. Il consiste à introduire un fil allongé, appelé cathéter, dans une artère périphérique jusqu'à atteindre le cœur. Une fois à l'intérieur des artères coronaires, un contraste radiologique est instillé et, à travers les rayons X, nous pouvons voir les vaisseaux tiré sur l'image.

Grâce à cette technique, nous pouvons étudier l'anatomie des artères coronaires, identifier les obstructions, étudier les arythmies ou intervenir chirurgicalement. Ce test a entraîné, par exemple, un changement radical dans la gestion de l'infarctus du myocarde, permettant à des centaines de personnes d'être sauvées avec des plaques d'athérome obstructives dans les artères coronaires.

Ce test a été inventé en 1927 par le médecin portugais Egas Moniz, le même médecin qui a développé les principes de l'angiographie. Lors des premiers cathétérismes, des cathéters simples, rigides et très tranchants ont été utilisés pour pouvoir avancer dans le sang sans former de thrombus. Aujourd'hui, grâce à la technique de Seldinger et aux anticoagulants, il est possible d'utiliser des cathéters flexibles présentant moins de risques de déchirure des parois des artères. Actuellement, les voies d'entrée aussi loin que les artères de l'aine ou du bras sont utilisées pour atteindre le cœur à partir de là.

Les complications du cathétérisme cardiaque sont rares. Les rares événements qui ont lieu ont tendance à être liés aux interventions associées plutôt qu'à la cathétérisation elle-même. Ce test est effectué dans tous les cas par des cardiologues expérimentés qui disposent de la formation nécessaire pour le réaliser. Son utilisation évite à un chirurgien cardiologue de devoir opérer à cœur ouvert. C'est donc une "opération par l'aine".

Le cathétérisme cardiaque ou coronarographie (Août 2019).