Toutes les femmes enceintes, pour une raison ou une autre, sont assaillies par la question de savoir quels médicaments sont les plus connus et les plus utilisés ne doivent pas être pris pendant la grossesse. Ceux-ci sont:

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): L'ibuprofène, le naproxène et l'aspirine ne sont pas recommandés au cours du dernier trimestre de la grossesse, car ils modifient le flux sanguin du fœtus en inhibant la production de prostaglandines qui dilatent les vaisseaux sanguins. En outre, l'aspirine est un puissant inhibiteur de la fonction plaquettaire et augmente le risque de saignement pendant la grossesse et l'accouchement.
  • Patchs à la nicotine: ils ont un effet néfaste sur le fœtus, un peu comme fumer des cigarettes, bien que nettement inférieurs. Il est recommandé aux fumeuses enceintes d'essayer d'arrêter de fumer sans l'aide de patchs et de ne les utiliser que si elles ne sont pas en mesure de cesser de fumer.
  • Antihypertenseur: Les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA) et les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA) sont complètement contre-indiqués pendant la grossesse, car ils sont liés à des anomalies congénitales chez le fœtus, en particulier au niveau rénal, et pendant la grossesse, bien que son utilisation soit habituelle et ses avantages très élevés en dehors de la grossesse.
  • Sécrétagogues antidiabétiques: complètement contre-indiqué; Si la femme les a prises avant de devenir enceintes, elle devrait changer son traitement en insuline. En effet, ils peuvent provoquer une hypoglycémie prolongée et difficile à contrôler, ce qui peut entraîner des altérations du système nerveux du fœtus.
  • Statines: Les inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase réduisent les taux de cholestérol dans le sang et son utilisation est répandue dans la population. Pendant la grossesse, ils sont associés à des malformations de la trachée, de l'œsophage, du cœur et de l'anus du fœtus, entre autres.
  • Cortisone: Ce dérivé des corticostéroïdes peut provoquer une malformation fœtale caractéristique, la fente palatine.
  • Contraceptifs oraux: augmenter le risque que le fœtus soit atteint du syndrome de Down et présente des altérations des organes génitaux et des voies urinaires. Chez la mère, ils augmentent le risque de cancer vaginal précoce. Par conséquent, si une femme sous traitement contraceptif tombe accidentellement enceinte (rare mais possible), elle doit interrompre le traitement immédiatement, conformément aux directives du médecin.
  • Oméprazole: Il n'est pas recommandé de le prendre, bien qu'il n'ait pas d'effet sur le fœtus aussi radical que certains médicaments mentionnés ci-dessus. Il existe d'autres antiacides qui peuvent le remplacer.
  • Bicarbonate: elle provoque une alcalose métabolique, c'est-à-dire une augmentation du pH naturel du sang chez la mère et le fœtus.

J'ai un retard de règles mais mon test de grossesse est négatif, que dois-je comprendre ? (Août 2019).