Les médecins examinent généralement les réflexes au moment de la naissance. Leur absence est exceptionnelle et ne se produit pratiquement que dans le contexte de maladies graves, qui sont généralement détectées d'une autre manière. Les réflexes du bébé ont toutefois une certaine valeur pour évaluer de manière générale le développement et l’intégrité du système nerveux et, à l’occasion, pour détecter toute lésion des membres.

L’évaluation médicale ne se limite pas à savoir si elles sont présentes ou non, elle est qualitative, c’est-à-dire si les réflexes du bébé sont faibles (maladies musculaires), exaltés (syndrome de sevrage de la drogue ou du tabac) ou asymétriques (fracture de la clavicule, lésions des racines nerveuses lorsqu'il y a une dystocie de l'épaule à l'accouchement).

Du point de vue des parents, les réflexes sont des mouvements saisissants et fascinants, voire amusants, qui peuvent faciliter le lien avec votre enfant. Par exemple, de nombreux parents se souviennent de toute leur vie la première fois que leur fils nouveau-né a attrapé leur doigt.

Réflexes de bébé les plus courants

Nous passerons ensuite en revue certains des réflexes de bébé les plus connus.

  • Réflexion préhensile palmaire

    Le réflexe de préhension palmaire est déclenché lorsque la paume de la main est pressée, même avec douceur, avec un objet quelconque. Le bébé va immédiatement fermer la main. Comme indiqué précédemment, chez les primates, il est plus facile pour le bébé de s'accrocher à la mère. Il peut jouer un rôle facilitant le lien entre les parents et les enfants, tout en excitant les parents. Il a été constaté qu’il était accompagné d’un effet rassurant sur le bébé. Il disparaît généralement après trois mois de vie.

  • Réflexion d'aspiration

    L'introduction d'un élément dans la bouche du bébé (le mamelon, le doigt, le biberon, la sucette) déclenche une salve d'aspirations vigoureuses. C'est un mouvement relativement complexe qui nécessite la coordination de plusieurs groupes musculaires. Il a une fonction adaptative claire, car il est essentiel pour la nourriture. Comme la recherche, joue un rôle essentiel dans la survie des individus et des espèces. En outre, la succion elle-même a la capacité de réduire la douleur et l’anxiété, ce qui permet aux enfants de se calmer avec la sucette.

  • Réflexion de recherche ou de suivi

    Elle consiste en un déplacement des lèvres et de la bouche, une ouverture de la bouche et une rotation de la tête lorsque les coins de la bouche ou de la joue sont frottés. La bouche suit l'élément qui touche le visage. Plus le bébé a faim, plus le réflexe est vivant. Il disparaît à trois ou quatre mois de la vie.

  • Reflet de moro

    Il se déclenche lorsque le bébé est couché sur le dos, relève la tête avec la main, puis tombe soudainement à 10-20 cm de la tête (en évitant de se cogner la tête contre la surface tout en gardant la main sous la tête). Il se déclenche également lorsque l’enfant est couché sur le dos et tire doucement sur ses deux bras jusqu’à ce qu’il se sépare presque de la tête du lit et se détache brusquement. La réponse de l'enfant est d'ouvrir les deux bras, puis de les fermer, puis de pleurer ou de faire une grimace d'anxiété. L’impression générale est que l’enfant a peur. En cas d'altération des membres (fracture de la clavicule, lésion des plexus nerveux lors de l'accouchement), le réflexe sera déclenché dans l'un des bras mais pas dans l'autre. Il disparaît à quatre mois.

  • Réflexion de vitesse automatique

    Il apparaît lorsque le bébé est tenu debout, en le tenant de sous les aisselles, permettant ainsi aux pieds de toucher la surface plane de la table ou du lit. Cela peut être facilité en faisant en sorte que l'arrière du pied touche le bord de la table. Le stimulus déclenche un mouvement alternatif des deux jambes similaire à celui de la marche. Cette réflexion n'a rien à voir avec l'acte complexe et volontaire de la marche. La marche nécessite une maturation beaucoup plus importante du système nerveux et des muscles, ce qui est impossible à atteindre avant le dernier trimestre de la première année.

ICTÈRE: jaunisse Physiopathologie Causes chez Bébé et Adulte (Septembre 2019).