Comme dans toute autre activité physique, le chauffage C'est fondamental avant le ski pour éviter les blessures indésirables. Le réchauffement en hiver devrait être beaucoup plus intense, car le corps mettra plus de temps à atteindre la température corporelle appropriée. Et le froid provoque la contraction de nos muscles.

Pendant l'échauffement - et également pendant l'activité physique - il est essentiel que nous respirions correctement. Il est important d'inhaler l'air par le nez, car ainsi notre système respiratoire sera responsable du chauffage et de l'humidification de l'air froid de l'extérieur et évitera un bronchospasme (contraction des bronches rendant difficile l'accès de l'air aux poumons).

En outre, comme l’a indiqué la Société espagnole de traumatologie sportive (SETRADE), l’intensité de l’effort physique doit être progressive pendant le ski. De cette façon, les muscles et les articulations se réchaufferont progressivement.

Prendre des cours avec moniteur spécialisé C'est aussi une bonne recommandation. Ce n'est pas seulement une bonne idée pour les skieurs débutants, mais aussi pour tous ceux qui ne sont pas des experts. L’acquisition d’une bonne technique vous aidera non seulement à profiter davantage de ce sport, mais c’est également l’une des meilleures assurances pour éviter les blessures.

L'hydratation joue également un rôle fondamental en ski. En hiver, nous avons moins soif, nous avons donc tendance à boire moins de liquides et à manger des aliments moins riches en eau (fruits et légumes en particulier). Cependant, les basses températures ne signifient pas que nous devrions négliger la consommation de liquides, car les vêtements nous font transpirer, ce qui augmente logiquement lorsque nous skions. En outre, avec le froid, le corps doit travailler davantage pour maintenir une température corporelle correcte, il a donc besoin de plus de liquides pour son bon fonctionnement.

Echauffez-vous avant le ski avec l'Orange Bleue et N'PY ! (Septembre 2019).