Une activité physique modérée, telle que marcher une heure par jour, est associée à 14% Moins de risque de développer un cancer du sein Dans femmes ménopausées, selon les conclusions d'une nouvelle étude menée par la «American Cancer Society».

Selon les auteurs de cet ouvrage, qui a été publié dans la version numérique de Épidémiologie du cancer, biomarqueurs et prévention- lorsqu'il s'agit d'un exercice plus intense, le risque est réduit jusqu'à 25% par rapport à celui des femmes peu ou pas actives.

La recherche comprenait des données sur plus de 73 000 femmes ménopausées ayant participé à une étude prospective sur l'incidence du cancer de l'American Cancer Society en 1992 et suivies pendant 17 ans. Au cours de cette période, 4 760 femmes ont reçu un diagnostic de cancer du sein.

L'étude montre une association claire entre l'activité physique et le cancer du sein après la ménopause, et que plus l'activité physique est vigoureuse, plus le risque est réduit

47% des participants à l'étude ont déclaré que la marche était leur seule activité physique de loisir et les chercheurs ont constaté que parmi ceux qui le faisaient sept heures par semaine, le risque de développer une tumeur au sein a diminué de 14%, par rapport à ceux dont les promenades duraient trois heures ou moins par semaine.

Alpa Patel, directrice de l'étude, a déclaré que les résultats obtenus montraient une association claire entre l'activité physique et le cancer du sein après la ménopause, et que l'activité physique de ces femmes en course, natation ou tennis était plus vigoureuse. , le risque a été réduit, bien qu'il soit conseillé de marcher au moins une heure par jour.

07 Raisons pour faire de la marche régulièrement ! (Août 2019).