Une étude qui a analysé les données de British Medicine Journal a révélé que plus de la moitié des décès d'enfants et de jeunes âgés de 10 à 24 ans sont dus à des accidents de la route et à la violence.

L'étude a également observé des différences entre les hommes et les femmes: chez les jeunes hommes, 52% des décès sont dus à des accidents de la route, des noyades, des incendies, des suicides, des violences et des guerres, 27% des décès sont causés par maladies infectieuses et 21% de maladies chroniques.

Dans le cas des femmes, 33% sont décédées des suites d'infections, 30% de blessures ou de traumatismes, 22% de maladies chroniques et les 15% restants sont décédés des suites de troubles maternels.

Cependant, comme le soulignent les auteurs de l’étude, ces données contredisent la vision défendue par les ministres de la Santé du monde entier qui considèrent que la principale cause de décès dans ce groupe est une maladie comme le VIH / sida.

La recherche révèle également que la majorité des décès chez les jeunes sont survenus dans des pays pauvres à faible revenu, tels que l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud-Est.

Au vu de ces données, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a pour objectif de réduire le nombre de décès de jeunes à la suite de blessures en mettant en place des mesures de prévention appropriées.

La vidéo d'un accident mortel diffusée pour sensibiliser les jeunes (Août 2019).