Le cryptorchidie C'est un concept très large, dans lequel l'Association espagnole de pédiatrie (AEPED) décrit plusieurs types de situations, qui sont les suivantes:

  • Les testicules ne descendent pas de la cryptorchidie congénitale ou vraie: absence du testicule dans le sac scrotal. Il peut être palpé dans le canal inguinal, mais il n’est pas possible de le descendre manuellement au scrotum.
  • Testicules absents ou anorchiaDans ce cas, le testicule n'est présent à aucun endroit, ni dans le scrotum, ni dans le canal, ni même dans l'abdomen. Pour arriver à ce diagnostic, des tests complémentaires sont nécessaires, tels qu'une échographie ou même une exploration chirurgicale.
  • Testicule ectopique: s'il se trouve à un endroit autre que le chemin habituel du canal inguinal (par exemple, à un emplacement sous-cutané)
  • Testes non descendus acquis: Ce sont des testicules qui, bien qu’ils ne soient pas initialement dans un sac, descendent au cours de la première année de vie, mais ils remontent ensuite. À l'heure actuelle, on estime que jusqu'à 40% des testicules non descendus à la naissance et qui tombent spontanément peuvent nécessiter un traitement chirurgical ultérieur, de sorte qu'un suivi est nécessaire jusqu'à 5 à 10 ans.
  • Testicule dans ascenseur: Ce type de cryptorchidie résulte d’un réflexe crémastérique exagéré, c’est-à-dire que le testicule ne se trouve pas dans le sac scrotal mais peut être abaissé à l’aide de mesures manuelles. Ce n’est donc pas une véritable cryptorchidie. Cependant, ces enfants risquent davantage que le testicule ne tombe pas en permanence, il est donc nécessaire de le surveiller à long terme.

Pathologies génitaux-scrotales - 4. Cryptorchidie (Août 2019).