L'aménorrhée peut être divisée en une aménorrhée primaire et une aménorrhée secondaire, et chacune de ces types d'aménorrhée ils sont dus à différentes causes.

Le aménorrhée primaire Ils sont rares. On peut parler d'aménorrhée primaire lorsqu'une femme, à l'âge de 16 ans, n'a pas ses règles ou n'a pas développé de caractéristiques sexuelles secondaires (si elle a des caractéristiques sexuelles secondaires, il peut être normal de ne pas avoir ses règles jusqu'à l'âge de 18 ans).

Le aménorrhée secondaire ils sont beaucoup plus fréquents que l'aménorrhée primaire, d'autant plus que ce groupe comprend l'aménorrhée physiologique, c'est-à-dire l'absence de menstruation chez les femmes pour des raisons naturelles. Il convient ici de souligner l’aménorrhée physiologique, c’est-à-dire l’absence de règle due à la grossesse, pendant la lactation et celle qui accompagne la ménopause.

Mais comprennent également les troubles ou les maladies qui causent l’aménorrhée en tant que symptôme. Dans ce groupe, se distinguent les maladies des ovaires ou du système reproducteur féminin, certains troubles endocriniens, certains médicaments ou certaines maladies auto-immunes. Chacune de ces causes utilise un mécanisme différent par lequel elle produit une aménorrhée, soit par une modification de la production hormonale, des modifications des mécanismes d'action des hormones responsables du cycle menstruel, ou même par des modifications anatomiques de l'organe de la reproduction.

L'IVG chirurgicale ou IVG par aspiration - Allô Docteurs (Septembre 2019).