Le mois de décembre prochain devrait débuter au Libéria deuxième phase d'essais cliniques vérifier l'efficacité de deux vaccinations contre Ebola, comme annoncé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Marie Paule Kieny, directrice adjointe de l'OMS, a expliqué que lors de cette "seconde phase", des vaccins seront vaccinés à des milliers de volontaires (qui seront préalablement informés et doivent donner leur consentement); en particulier, à trois groupes composés de 30 000 personnes. Les vaccins testés (un pour chaque groupe) seront administrés aux deux premiers groupes, tandis que le troisième recevra un vaccin. contrôle (Il est généralement utilisé pour cela la grippe ou l'hépatite), sans que aucune de ces personnes sache qui a reçu.

Dans cette "seconde phase", les vaccins contre Ebola seront vaccinés à des milliers de volontaires afin de vérifier leur efficacité.

Ces essais, a ajouté M. Kieny, dépendent toutefois des résultats de ceux déjà effectués dans une première phase dans différents pays d’Europe et d’Afrique, dans le but de démontrer qu’ils sont des produits inoffensifs et capables de réponse immunitaire chez l'homme.

Les déclarations de l'OMS ont été faites à l'issue d'une réunion convoquée par cette organisation, à laquelle ont participé des représentants de l'industrie pharmaceutique, des pays développés et de ceux touchés par l'épidémie d'Ebola. concernant les vaccins et comment financer leur production.

Kieny a indiqué que la Banque mondiale, l'alliance mondiale pour la vaccination Gavi et certains pays avaient annoncé leur contribution financière. En outre, les sociétés pharmaceutiques qui ont mis au point les deux principaux vaccins pour lutter contre Ebola se sont également engagées à accélérer la production afin de disposer de centaines de milliers de doses au cours du premier semestre de 2015.

The Immune System Explained I – Bacteria Infection (Août 2019).