La première chose à prendre en compte dans le traitement d'un somnambule est que, comme la personne n'est pas au courant de ce qui se passe pendant la période de sommeil pendant laquelle elle a eu des épisodes de somnambulisme, elle ne peut pas être traitée à ce moment-là. Parfois, avec une simple indication telle que "Va au lit" ou "Tu as fini ce que tu étais en train de faire", il suffit de faire rentrer l'enfant dans son lit.

En ce qui concerne l'utilisation de médicaments, il n'existe pas de traitement spécifiquement indiqué pour le somnambulisme, mais lorsqu'il est présenté avec d'autres pathologies le nécessitant, un tranquillisant peut être administré pour aider le patient à dormir.

En dépit de quoi une série de techniques psychologiques qui aident à atténuer le stress avant de dormir et, partant, à réduire le risque d'épisodes d'insomnie, en utilisant des outils tels que:

  • Les techniques de contrôle du stress, qui comprennent des exercices de relaxation applicables lors de la délimitation, ainsi que des exercices permettant de visualiser des images positives.
  • Discutez du moment où le somnambule concerné reviendra de la classe ou pendant le dîner, afin que l'enfant puisse exprimer non seulement ses expériences de la journée, mais également ses préoccupations.
  • Maintenez un horaire régulier pour vous coucher, ce qui vous aidera à mieux dormir.
  • Laissez une lumière allumée ou la porte de la pièce entrouverte, si cela donne plus de confiance à l'enfant, afin qu'il puisse dormir paisiblement.

Discutez de l'importance d'expliquer et de clarifier à l'enfant qui a ces épisodes de somnambulisme qu'il s'agit de quelque chose normal, ce qui n’entraîne aucun danger et vous n’aurez pas à vous en inquiéter. En ce qui concerne la famille, ils doivent s’informer auprès des experts sur ce qu’est le somnambulisme et sur la façon de coexister avec ce dernier, en leur faisant comprendre que même s’il n’ya pas de traitement, votre enfant surmontera cette étape avec le temps.

Il faut aussi expliquer à la famille comment protéger la maison afin que l'enfant ne subisse aucun accident. En ce sens, la maison doit être fermée, portes et fenêtres, pour éviter toute fuite du somnambule, en retirant tout objet inhabituel des couloirs pour éviter de trébucher dessus.

Troubles du sommeil : la fin du cauchemar ? - Enquête de santé le documentaire (Août 2019).