Le traitement de premier choix de toute forme de leishmaniose est le suivant: antimonials pentavalents. Il existe deux présentations: l’antimoniate de méglumine, qui contient 85 mg de la molécule de Sbv par ml, et le stibogluconate de sodium, avec 100 mg de la molécule de Sbv par ml. Le mécanisme d'action de ces deux médicaments est basé sur une interférence dans la bioénergétique du parasite.

Avant de commencer le traitement, le patient doit faire l'objet d'une évaluation clinique afin d'éliminer les altérations cardiaques, hépatiques ou rénales, en raison des complications indésirables qu'il provoque dans ces organes.

Parmi les traitements de deuxième choix en cas de résistance du parasite aux antimoniés pentavalents sont:

  • Amphotéricine B: C'est un polyène antimicotique très actif contre la leishmanie, administré par voie intraveineuse. Son mécanisme d'action repose sur les altérations qu'il provoque dans la membrane cellulaire du parasite, modifiant sa perméabilité avec la perte de potassium, d'acides aminés et de purines; Cependant, son utilisation est très limitée en raison de complications indésirables graves telles que néphropathies, myocardite et hypokaliémie, susceptibles de provoquer la mort.
  • Pentamidine isotéate (pentamidine): dérivé de drogue aromatique de diamidine. Il est plus toxique que les antimonials pentavalents et l’amphotéricine B.
  • Paramomycine sulfate (aminosidine): est un antibiotique aminoglycoside qui inhibe la synthèse des protéines et modifie la perméabilité de la membrane cellulaire du parasite. Les principaux effets indésirables sont la néphrotoxicité et l’ototoxicité. Il est administré par voie intramusculaire.
  • Miltefosina: C’est un médicament initialement utilisé comme antinéoplasique, puis il a été découvert qu’il possédait une activité antileishmania. Son mécanisme d'action est l'inhibition du métabolisme de la membrane lipidique du parasite. Cependant, il est tératogène (il produit des anomalies congénitales non héréditaires), raison pour laquelle son utilisation est restreinte chez les femmes en âge de procréer; En outre, il provoque des réactions gastro-intestinales telles que nausées, vomissements, diarrhée et douleurs abdominales. Il est administré par voie orale.

    Institut Pasteur - S06E02 - La leishmaniose - Gérald Spaeth (Août 2019).