La première étape pour démarrer le traitement de la carence en vitamines ou de l'hypovitaminose est l’étude et l’évaluation du régime alimentaire du patient, afin de connaître les causes d’un déficit en vitamines et de résoudre les erreurs pouvant être commises lors d’une éducation sérieuse et rigoureuse à la nutrition.

Il est très important d'inculquer à la population, dès sa plus tendre enfance, l'habitude d'inclure dans son alimentation quotidienne les aliments de tous les groupes figurant dans la pyramide de la saine alimentation, sans exception, dans les quantités et fréquences recommandées, et de lutter contre les faux mythes. des aliments et des idées dangereuses qui mettent en péril la santé de ceux qui les suivent.

De même, il convient d’évaluer et d’éliminer toutes les causes organiques possibles pouvant être à l’origine d’une mauvaise absorption des éléments nutritifs, au moyen d’une étude digestive et d’une analyse des médicaments que cette personne prend, susceptibles d’interagir avec les éléments nutritifs ou de le rendre plus difficile pour l’organisme. absorber les. Certaines pathologies, par exemple celles provoquées par la diarrhée, peuvent entraîner une perte de vitamines et un traitement adéquat peut prévenir une carence en vitamines.

Le supplémentation en vitamines peut être une bonne ressource pour surmonter les moments les plus bas du manque et essayer de mettre à jour les niveaux, mais en comptant toujours sur les conseils de professionnels, et en étant conscient que l'excès de la plupart des vitamines ne s'accumule pas dans le corps il est donc inutile de faire un traitement à la méga-dose pendant un certain temps si on ne suit pas un régime équilibré, sain, complet et varié.

10 Signes qui indiquent une déficience en vitamine D (Août 2019).