La palpation de la région tibiale par un spécialiste permettra l'identification exacte du colis douloureux ou d'une irrégularité osseuse. Une fois la lésion identifiée par une périostite, le traitement commence par une réduction de la charge de l’activité physique, une réduction de l’intensité de l’exercice et l’évitement de tout entraînement de type fractionnel ou de tout travail physique marqué par des rythmes.

Le bandage de la zone douloureuse avec du ruban adhésif statique non élastique contribue à atténuer les vibrations des extrémités inférieures lors de l'impact du pied contre le sol. L'application de glace pendant vingt minutes ou une demi-heure - avec protection de la partie affectée par un tissu - peut réduire l'inconfort après un trot court.

La physiothérapie peut également être utile dans le traitement de la périostite.

Si la douleur persiste, tout type de complication doit être éliminé par des tests radiologiques. La résonance magnétique haute résolution de 3 teslas permet une plus grande précision dans le diagnostic, en particulier pour l’image la plus importante avec laquelle il puisse être confondu, à savoir la fracture de fatigue du tibia.

Conseils pour prévenir la périostite

La réalisation d'un étude biomécanique et de la bande de roulement peut guider lors de l’acquisition du matériel de sport approprié (chaussures) et de l’utilisation ou non de semelles orthopédiques spécifiques afin de prévenir la périostite tibiale et d’autres inconforts similaires.

Exécuter, avant chaque étirement avant l’activité sportive, un échauffement contribue à la préparation des muscles pour un étirement et un entraînement plus efficaces.

De même, renforcez progressivement le tonus musculaire en évitant la pratique sportive sur un terrain accidenté et la compétition avec surcharge provoquera des muscles plus résistants et moins sujets à la souffrance de blessures telles que la périostite.

Douleur au Tibia Course a pied : Traitement pour soigner la Périostite Tibiale / KINE (Août 2019).