Le paralysie cérébrale il n'y a pas de remède; Le traitement est multidisciplinaire et son objectif est d’atteindre le plus haut degré possible de développement physique et d’intégration sociale des personnes touchées. Il devrait être axé sur trois lignes d’action:

  • Traitement des troubles moteurs: améliorer la mobilité des patients et prévenir et traiter les déformations ou les douleurs associées. Pour y parvenir, des techniques de physiothérapie et d'ergothérapie, des appareils orthopédiques, des interventions chirurgicales et des médicaments sont utilisés pour réduire les convulsions ou détendre les muscles.
  • Prévention ou réduction des effets du trouble moteur sur le développement général de l'enfant: Au cours des premières années de la vie, l'apprentissage et la relation de l'enfant avec son environnement sont directement liés à sa capacité de mouvement. Leurs mouvements et la manipulation des objets les aident à connaître leur environnement, et la limitation motrice les prive de cette connaissance, d’où l’importance des soins thérapeutiques précoces qui améliorent l’autonomie du patient et ses possibilités de communication.
  • Traitement des troubles associés: qu'il s'agisse de déficits sensoriels (perte auditive, déficiences visuelles ...), d'épilepsie (très fréquents chez ces patients), de troubles de l'alimentation, respiratoires, du sommeil, d'un retard de croissance, d'un retard mental, de problèmes d'apprentissage, etc.

Dans la plupart des cas, il n’est pas possible de prévenir la lésion cérébrale à l’origine des troubles regroupés sous le nom de paralysie cérébrale, bien que bilans prénataux peut prévenir dans une certaine mesure les facteurs de risque associés, tels que la prématurité. Les améliorations apportées au contrôle thérapeutique des soins prématurés au nouveau-né et aux soins multidisciplinaires sont également très efficaces pour détecter et traiter le trouble à un stade précoce et les problèmes qui y sont associés.

Le durée de vie d’un enfant atteint de paralysie cérébrale dépend dans une large mesure de l’intensité et de la gravité de la lésion cérébrale qu’il présente et des troubles associés, ainsi que de l’âge auquel débute l’intervention thérapeutique. La réaction de la famille à la situation et la disponibilité de services thérapeutiques et éducatifs adéquats revêtent une importance vitale pour l'évolution du patient.

Traitements odontologiques adaptés aux patients IMC( Patricia Aparisi+ isabel Angulo ) (Août 2019).