Employer jeux video qui favorisent la pratique de l’activité physique contribue à la réhabilitation pulmonaire chez les patients de fibrose kystique stable et chez les personnes âgées de 7 à 18 ans, comme le prouve une étude réalisée par le Association madrilène de la fibrose kystique, qui a été publié dans le magazine Journal de la fibrose kystique.

La pratique de l'activité physique dans le cadre de la réadaptation pulmonaire des jeunes atteints de fibrose kystique améliore leur capacité d'exercice, augmente la fonction musculaire et la résistance des muscles respiratoires. Elle réduit ainsi la dyspnée (difficulté à respirer) et améliore la qualité de la vie de ces gens.

Les programmes d'exercices réalisés avec des jeux vidéo actifs motivent les jeunes patients et augmentent l'adhésion au traitement.

Tamara del Corral, physiothérapeute dans le domaine de la physiothérapie du Société espagnole de pneumologie et de chirurgie thoracique (SEPAR), a expliqué que les programmes d’exercice pratiqués dans le cadre de jeux vidéo actifs génèrent de la motivation chez les jeunes patients et augmentent l’observance du traitement. Ce type de jeux vidéo est très attrayant et devient une routine d’exercice facile à suivre et simple à mettre en œuvre à la maison.

Les recherches ont montré que les patients atteints de fibrose kystique dont la fonction pulmonaire est préservée sont capables de faire de l'exercice de haute intensité - environ 75% de la fréquence cardiaque maximale - avec l'utilisation de jeux vidéo actifs. Selon Del Corral, une activité cardiaque de 75 à 85% est appropriée pour obtenir des effets d'entraînement. Il est donc vivement recommandé d'inclure ce type d'activité dans la réadaptation pulmonaire de ces patients.

Santé - Montpellier : Des jeux vidéo pour la rééducation après un AVC (Août 2019).