Bonne nouvelle dans la lutte contre le cancer. Des chercheurs canadiens ont mis au point une nanoparticule organique non toxique, biodégradable et inoffensive qui utilise la lumière et la chaleur pour lutter contre le cancer et administrer des médicaments.

Selon Gang Zheng, principal auteur de l'étude, dans la revue Nature Materials, la découverte de cette découverte est que, contrairement aux autres nanoparticules, celle présentée dans cette recherche pourrait changer la façon dont elles sont traitées. tumeurs grâce à sa structure unique et polyvalente.

"Nous avons combiné deux molécules naturelles (chlorophylle et lipides) en laboratoire pour créer une nanoparticule unique qui présente un potentiel pour de nombreux types d'applications basées sur la lumière. La structure de la nanoparticule, qui ressemble à la miniature d’un ballon d’eau coloré, lui permet d’être remplie de médicaments pour traiter la tumeur ciblée ", explique Zheng.

Les chercheurs expliquent que la thérapie photothermique utilise la lumière et la chaleur pour détruire les tumeurs. Grâce à la capacité de la nanoparticule à absorber beaucoup de lumière et à l'accumuler dans les tumeurs, un laser peut rapidement chauffer la tumeur à une température de 60 degrés et la détruire.

"La nanoparticule peut également être utilisée pour les images photoacoustiques, combinant lumière et son pour produire une image de très haute résolution pouvant être utilisée pour découvrir et cibler les tumeurs", ajoute Jonathan Lovell, l'un des participants à ce travail. Lovell ajoute qu'une fois que la nanoparticule atteint sa tumeur cible, elle devient fluorescente pour indiquer la «mission accomplie».

Un autre avantage de cette découverte est que cette nanoparticule peut cibler plusieurs types de cancer et des options thérapeutiques et diagnostiques qui peuvent être combinées et adaptées de manière inimaginable. Et aussi, comme le dit Zheng, "la sécurité sans précédent de cette nanoparticule dans le corps est la cerise sur le gâteau. Nous sommes très enthousiasmés par les possibilités d'utilisation dans le domaine clinique ".

Source: EUROPE PRESSE

187th Knowledge Seekers Workshop August 31, 2017 (Août 2019).