Dans une grossesse normale ou à faible risque, il est recommandé de pratiquer trois échographies, un par trimestre. Le premier entre les semaines 11 et 14, le second entre 18 et 22 ans et le troisième entre 32 et 36 ans. Découvrez à quoi chacun sert.

Echographie de la semaine 11-14

Il fournit des informations sur la vitalité embryonnaire, sur le nombre d'embryons et sur la durée de la grossesse, par le biais de la mesure de la longueur de l'embryon (LCR), de manière très fiable. C’est aussi une échographie très importante car nous y mesurons la clarté nucale, un paramètre qui fait partie de la dépistage des anomalies chromosomiques du premier trimestre.

C’est également très nécessaire car, avec l’amélioration des équipements et la plus grande expérience des échographistes, nous pouvons voir plus de structures fœtales, ce qui nous permet de détecter certaines premières anomalies. Elle sert également à évaluer l’appareil génital interne de la mère et à éliminer les pathologies telles que les fibromes utérins ou les kystes ovariens.

Échographie de la semaine 20

Il est fait entre les semaines 18 et 22. Il s’appelle aussi échographie morphologique. C'est le moment idéal pour faire une étude détaillée du fœtus: parce qu'il est déjà assez grand, parce qu'il a pratiquement développé tous ses organes et systèmes et parce qu'il y a une bonne quantité de liquide amniotique, essentielle pour pouvoir effectuer une évaluation échographique adéquate.

Dans cette échographie, le plus important de toutes les grossesses, en plus de consigner la position du placenta, la position du fœtus et les mesures du fœtus, nous effectuons un suivi approfondi de toutes les anatomie fœtale (tête, visage, colonne vertébrale, abdomen, thorax, cœur et extrémités) à la recherche d’éventuelles anomalies.

Échographie de la semaine 32-36

L’échographie du troisième trimestre de la gestation vise essentiellement à déterminer la foetale statique (position du fœtus dans l'utérus), l'emplacement de la placenta, l’évaluation de la quantité de liquide amniotique (le liquide amniotique est un indicateur du bien-être du fœtus, lorsque le fœtus diminue, il peut être à risque) et l’évaluation du Croissance foetale et bien-être.

Cette échographie examine également les anomalies d'apparition tardive, telles que l'hydrocéphalie, les dilatations intestinales, les obstructions rénales, etc. Dans les cas nécessaires, des études Doppler peuvent être effectuées, ce qui nous aide à prévoir l'état de santé du fœtus.

Echographie : Les 3 rendez-vous de la grossesse - La Maison des Maternelles - France 5 (Août 2019).