Une étude menée par le MD Anderson Cancer Center de l’Université du Texas, aux États-Unis, révèle que la pratique du qigong - une méthode de la médecine traditionnelle chinoise consistant à associer des mouvements corporels doux au contrôle de la respiration et de la concentration mental pour augmenter l’énergie vitale, diminue les symptômes de la dépression dont souffrent les femmes atteintes d’un cancer du sein qui suivent un traitement de radiothérapie.

Le stress et l’anxiété des patients traités par radiothérapie pour combattre le cancer du sein peuvent avoir des effets néfastes sur les systèmes biologiques et les profils inflammatoires, de sorte qu’une thérapie contribuant à réduire ces troubles émotionnels améliore la qualité de la vie et la pronostic de ces patients.

La pratique du qigong atténue les symptômes de la dépression dont souffrent les femmes atteintes d'un cancer du sein sous radiothérapie

Dans la recherche publiée dans la revue 'Cancer', 96 femmes atteintes de cancer du sein ont été évaluées, réparties en deux groupes. Les 49 patients du premier groupe ont assisté à cinq séances de qigong de 40 minutes chaque semaine, en plus de recevoir une radiothérapie, tandis que les 47 patients de l'autre groupe ont uniquement reçu une radiothérapie.

Les scientifiques ont ensuite découvert comment les symptômes dépressifs des patients qui pratiquaient le qigong avaient diminué par rapport aux femmes de l'autre groupe, qui n'avaient présenté aucune amélioration de leur dépression, mais qui présentaient également davantage de fatigue et une qualité de vie inférieure. Par conséquent, les auteurs concluent que cette méthode améliore le bien-être émotionnel de ces patients et pourrait accélérer leur rétablissement.

Polyarthrite rhumatoïde : le yoga peut soulager la douleur (Août 2019).