Coïncidant avec la célébration de Journée mondiale de sensibilisation contre le bruit, GAES révèle quels sont les sons les plus détestés des Espagnols. Et il y en a plusieurs, selon un fait dévastateur: environ 87% de la population espagnole considère que nous vivons dans un pays bruyant (ou avec une pollution sonore excessive, d’après les experts).

En haut de la liste trafic et travaux, avec respectivement 84% et 60%, font de la promenade en ville un exercice parfois dérangeant. Ils sont suivis par ce top dix des sons les plus détestés, le couinement d'un couteau touchant une assiette, avec 32,6%, les aboiements des chiens avec 25,3%, le camion poubelle avec 24,6%. %, la sirène d'une ambulance, avec 23%, ou le ronflement de votre partenaire, avec 20,8%.

Mais il y en a encore plus, selon cette étude, 39% des Espagnols voudraient faire la sourde oreille au bruit de la politique, tandis que 27% feraient la sourde oreille au football.

87% de la population espagnole considère que nous vivons dans un pays bruyant

De l'autre côté, dans notre sons préférés, la majorité des personnes interrogées par GAES (77,4%) ont répondu que le son de la mer était leur favori, suivies par la musique (69,9%) et le son de la pluie (43,4%). S'il s'agit de choisir le son qui a le plus marqué nos vies, le son de la mer continue de figurer en tête de liste, tandis que les Espagnols pensent en deuxième lieu à la voix d'un être cher, ou au troisième rang d'une chanson. Et, bien sûr, le son a également une influence importante sur notre humeur, il peut nous aider à nous sentir mieux, à améliorer notre bien-être ou à nous rapprocher des moments passés.

Le pays du bruit et les patrouilles du silence

L’Espagne occupe la deuxième place, juste derrière le Japon classement des pays les plus bruyants. On estime que plus de 9 millions d'Espagnols supportent chaque jour des niveaux de bruit moyens supérieurs à la limite fixée à 65 dB par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Par communautés autonomes, les madrilènes sont ceux qui accusent le plus la pollution sonore et se plaignent le plus du bruit, tandis que les galiciens et les basques sont ceux qui perçoivent le moins ce problème.

Dans le but de sensibiliser la population à l’importance de respecter le silence des autres et de modérer le bruit que nous générons, GAES Centros Auditivos a profité de cette journée de sensibilisation contre le bruit pour lancerPatrouilles silencieuses, une action qui a lieu dans différentes villes espagnoles et qui a pour but d’apprendre à la population à réduire le bruit qui nous entoure.

De cette façon, des agents très spéciaux nous recommanderont d’écouter correctement le lecteur MP3, de baisser le volume et de ne pas faire de bruit inutile. En bref, ils nous demanderont d’arrêter le bruit. À cet effet, plus de 20 000 feuillets d’information seront distribués avec des conseils sur la manière de prendre soin de notre sens de l’ouïe et 5 000 protecteurs d’audition.

Source: GAES

MHD - Maman j'ai mal (Août 2019).