Les spécialistes recommandent que toutes les femmes sexuellement actives, quel que soit leur âge, soient vaccinées contre le virus du papillome humain (VPH), car elles sont toutes susceptibles de contracter une infection en raison du sérotype de ce virus. Dans les cas où ces infections disparaissent d'elles-mêmes, environ 15% sont dues à des types de VPH qui causent des lésions précancéreuses au niveau du col de l'utérus et qui, si elles ne sont pas détectées tôt, peuvent devenir cancéreuses.

Les experts réunis au II Forum sur la prévention du cancer du col de l’utérus en Castille-et-León, qui vient de se tenir à Tordesillas, ont également insisté sur la commodité de la vaccination chez toutes les femmes ayant déjà subi des lésions précancéreuses Carlos de Grado, gynécologue de l'unité de pathologie cervicale du complexe hospitalier d'Ávila, ces patients présentent un risque plus élevé de réinfection.

Les femmes atteintes de lésions cervicales sont beaucoup plus susceptibles de développer de nouvelles lésions ou un cancer du col utérin, même longtemps après la fin du traitement.

Les femmes atteintes de lésions cervicales sont beaucoup plus susceptibles que les autres de développer de nouvelles lésions ou un cancer du col utérin, même longtemps après la fin du traitement et, selon les spécialistes, avec le vaccin contre le VPH avant, pendant ou après le traitement. cela pourrait impliquer un avantage supplémentaire pour la thérapie et réduire le risque de récidive.

La prévalence de l'infection à HPV est plus importante dans la phase immédiate au début des relations sexuelles - normalement entre 15 et 25 ans -, puis diminue de manière significative et se stabilise après 40 ans. Cependant, il a été prouvé qu'avec le temps, l'infection à HPV devient plus persistante car la réponse du système immunitaire est plus faible et le maintien de l'infection est précisément ce qui favorise le développement de lésions précancéreuses pouvant causer le cancer.

Source:II Forum de prévention du cancer du col utérin de Castille-et-León

Grand Débat au féminin à Pessac (Août 2019).