Des aspects peu connus de nos jours tels que la chirurgie robotique, l'utilisation de micropuces, de téléphones intelligents, d'applications, d'exosquelettes ou de micropuces en forme de gélule nous informent de l'état de notre système digestif ou de la date de son dernier décès Une fois que nous aurons pris la pilule, ce seront des problèmes quotidiens pour les personnes âgées de demain, comme cela a été déclaré lors du 53ème Congrès national des Pays-Bas. Société espagnole de gériatrie (SEGG), 32ème Congrès des Société andalouse de gériatrie (SAGG) et 7ème congrès de la Société de médecine gériatrique de l'Union européenne (EUGMS), qui s’est tenue la semaine dernière à Malaga.

Et c’est que le vieillissement va changer considérablement dans les années à venir et que nous vieillirons avec une attitude différente, qui nous permettra de vivre plus longtemps et qui rendra possible, a expliqué le Dr Jean-Pierre Michel, professeur de médecine et chef du service de gériatrie du L'Université de Genève, en Suisse, crée des "humains améliorés", c'est-à-dire des "humains mélangés à d'autres composants de la médecine numérique, de la chirurgie robotique, des soins de santé connectés, etc.".

La médecine gériatrique des cent prochaines années sera fondamentalement "une médecine préventive, personnalisée et participative qui permettra au patient de participer activement aux soins de sa santé"

Pour cet expert, la médecine gériatrique des cent prochaines années sera fondamentalement "une médecine préventive, personnalisée et participative, qui permettra au patient ou aux personnes âgées, en général, de participer activement aux soins de leur santé, complétée par un bonne nutrition et pratique de l'exercice physique ".

"Les patients pourront se soigner et recevoir des soins à domicile. En outre, ces technologies créeront des bases de données internationales sur les maladies et les problèmes de santé publique ", ajoute le médecin.

Du robot compagnon aux puces

Parmi les nouvelles technologies qui prendront en charge la santé des personnes âgées du futur, on trouve des nouveautés telles que exosquelettes que, comme l'a expliqué le Dr Michel, sont des dispositifs qui seront placés sur notre corps et qui fourniront des compétences humaines aux personnes souffrant d'un handicap, et qui nous permettront d'améliorer leur équilibre, de porter du poids et même de marcher vers des personnes qui ne l'ont pas encore fait. ils pourraient le faire. Ce type d’exosquelette aidera également les patients de façon notable. les paraplégiques.

Les smartphones, en revanche, fourniront au patient, grâce à des capteurs situés sur la peau, toutes sortes d'informations sur leur état de santé, comme un ordinateur portable qui vous indiquera votre fréquence cardiaque, votre pression artérielle, vos dépenses. apport calorique ou apport calorique.

Nous pouvons également profiter des tablettes à puce, qui contiendront des caméras nous permettant de connaître l’état de l’intestin et du système gastrique, de sorte qu’elles ne seront plus nécessaires. coloscopies, et cela permettra de suivre à partir du téléphone mobile, par exemple, à quelle heure nous avons pris une pilule ou quand nous recevons la suivante.

Le Séquençage de l'ADN d’un patient permettra de sélectionner le traitement le plus spécifique pour chaque patient en fonction du gène modifié. Le pharmacogénomique il s'agira de médicaments conçus pour cibler uniquement les cellules altérées.

Enfin, le chirurgie robotique cela réduira à la fois la durée de l'intervention chirurgicale, comme le séjour à l'hôpital, et les robots compagnons, qui aideront les personnes qui en ont besoin dans leurs tâches quotidiennes, seront une autre des avancées dont nous pouvons en bénéficier à l'avenir.

Source: Société espagnole de gériatrie et de gérontologie

L'HÔPITAL PUBLIC EN DANGER - AU COMBAT (Août 2019).