La conception survient au moment de l'ovulation, qui survient 14 jours après le début des règles lorsque le cycle menstruel de la femme est régulier. Cela signifie que lorsque la règle ne semble pas normale, la femme est déjà enceinte de deux semaines.

Au cours de la première semaine, l'œuf fécondé a traversé la trompe de Fallope jusqu'à l'utérus, où il est implanté. Le corps augmente les niveaux de l'hormone gonadotrophine chorionique humaine (hCG) (qui stimule la maturation de l'œuf et le maintient jusqu'à ce que le placenta soit prêt à nourrir le fœtus), de l'œstrogène et de la progestérone (qui prépare l'utérus à recevoir le fœtus). œuf et poitrine pour la lactation).

Cette explosion hormonale a des conséquences qui, dans certains cas, telles que l'augmentation de la taille et de la sensibilité des seins, sont généralement évidentes. La gonadotrophine, également appelée hormone de grossesse, est également liée à la nausée, un autre symptôme qui peut vous faire suspecter précocement de l’apparition de la grossesse. Si vous avez encore des doutes, nous expliquons en détail quels sont les premiers symptômes indicatifs de la grossesse: augmentation mammaire, fatigue, nausée, envie d'uriner, retard de la menstruation, sautes d'humeur ...

Symptômes pouvant indiquer que vous êtes enceinte

Examinons de plus près les premiers symptômes indicatifs de la grossesse:

  • Augmentation de la poitrine

    Cela se produit généralement dès le début, dès que l'ovule est implanté dans l'utérus et avant que le retard de la menstruation ne suscite la méfiance. Ce n’est pas que lors de la première semaine de grossesse, vous avez besoin d’un soutien-gorge de plus, mais vous remarquerez des seins plus volumineux, comme avec plus de volume, et ils seront également plus sensibles que d’habitude. Au fur et à mesure que les jours passent, cela s'intensifie, vous vous sentez plus lourd et un peu douloureux. Cependant, cela arrive aussi à beaucoup de femmes pendant le syndrome prémenstruel, ou même pendant l'ovulation, et la différence sera plus évidente après la troisième semaine de grossesse, lorsque la menstruation est en retard d'une semaine. La "faute", dans ce cas, sont les hormones (progestérone, œstrogène, prolactine), impliquées dans la préparation des seins pour le fonctionnement de l'allaitement.

  • Fatigue et somnolence

    Aussi dès les premiers jours, il est très fréquent de se sentir plus fatigué et d'avoir envie de dormir que d'habitude. Si ce symptôme semble isolé, il peut passer inaperçu, car vous pouvez l’attribuer à d’autres circonstances, comme avoir dormi un peu pendant la semaine parce que vous veilliez tard, puis de vous lever tôt pour aller au travail, que c’est l’été et que la chaleur excessive vous fatiguera. des efforts supplémentaires récemment ... Pendant la grossesse, le corps produit plus de sang et dépense plus d’énergie. De plus, le repos favorise la récupération de l'usure résultant d'importants changements métaboliques et hormonaux. D'autre part, pendant que vous vous reposez, vous ne courez aucun risque qui interfère avec le bien-être du futur bébé, de sorte qu'il peut même être considéré comme une ressource naturelle pour favoriser le développement de l'embryon.

  • Mictions fréquentes

    L'utérus grossit et oppresse la vessie, ce qui pousse la femme à ressentir le besoin de faire pipi plus fréquemment. Ce symptôme apparaît parfois très vite, quand il n'y a pas d'autre signe indiquant la possibilité d'une grossesse. Vous pouvez également souffrir de constipation et de distension abdominale, car la progestérone influence le ralentissement du transit intestinal, ce qui entraîne la production de gaz et l’évacuation retardée.

  • Envies

    On a beaucoup parlé des fameuses envies de femmes enceintes, et la réalité est qu’elles existent, bien que toutes les femmes n’en aient pas ... On peut en dire autant de certaines aversions (café, tabac, certaines odeurs ...) ) que certaines femmes enceintes ressentent avant même de savoir qu’elles sont enceintes. Il n’ya peut-être pas d’explication scientifique, mais de la même manière que l’organisme prétend parfois avoir une ration de sucre car la glycémie a baissé, l’organisme de la femme enceinte l’avertit peut-être de la nécessité d’ingérer un type de nutriment. ou une vitamine qui contient le "désir" et, dans le cas des aversions, peut rejeter de manière naturelle ce qui est préjudiciable à leur nouvel état.

  • Perception des odeurs

    L'odorat est aiguisé, raison pour laquelle certaines odeurs sont également plus désagréables, car vous les percevez plus intensément. Les femmes qui n'ont pas d'odorat spécialement développé peuvent mieux apprécier ce symptôme, car elles peuvent maintenant détecter des odeurs qui étaient auparavant passées inaperçues.

  • La nausée

    Les nausées redoutées, qui n'ont pas besoin d'être le matin et qui entraînent parfois des vomissements, sont souvent liées à l'augmentation du niveau de l'hormone de grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hCG).Cette hormone commence à augmenter environ une semaine après la conception, lorsque l'œuf atteint l'utérus, et son taux sanguin double ensuite tous les deux jours, jusqu'à ce qu'il atteigne sa concentration maximale à la fin du premier trimestre. Les nausées et le dégoût, qui sont accentués contre certains aliments et certaines odeurs, peuvent apparaître à la fin de la troisième semaine de grossesse, c'est-à-dire dans les premiers jours du retard menstruel. Ils vous aideront donc à confirmer les soupçons. Son intensité dépendra de votre sensibilité à l'action des hormones et s'accompagnera parfois de vertiges.

  • Saignements vaginaux légers

    C'est ce qu'on appelle le saignement d'implantation, et toutes les femmes enceintes ne le subissent pas. Cela se produit lorsque l'œuf fécondé envahit l'endomètre pour s'y nicher, et c'est une petite quantité de sang qui est habituellement expulsée un peu avant la date à laquelle la période doit être réduite. Ce sang est moins épais que celui de la règle et sa couleur est généralement rose avec des tons bruns; En outre, il s'agit toujours d'un flux léger, contrairement à la règle où le saignement est léger au début, puis s'intensifie et devient rare à la fin. Pendant l'implantation, vous pouvez également ressentir une douleur dans le bassin.

  • Changements d'humeur

    Il est très normal que la femme enceinte subisse des sautes d'humeur et une sensibilité supérieure à la normale. Vous pouvez accorder plus d'importance à certaines choses, que vous êtes plus susceptible, que vous alternez mélancolie et euphorie. Bien sûr, parfois, cela est également dû à des stimuli externes et cela ne doit pas nécessairement être lié à la grossesse, mais si vous vous trouvez plus émotif que d'habitude, vous pourriez vous attendre à un bébé.

  • Menstruation retardée

    Pour tous ceux qui n'ont pas eu de symptômes ou qui les ont mis en relation avec les plaintes prémenstruelles typiques, l'absence de la règle si leurs cycles sont réguliers peut être le premier signe de la grossesse. Dans tous les cas, si vos menstruations sont en retard, il est nécessaire de confirmer s'il s'agit d'une grossesse. Il est donc temps de faire un test à domicile ou d'aller chez le médecin pour le vérifier le plus tôt possible. Il est important de savoir que certaines femmes continuent d'avoir des saignements réguliers, similaires à la règle, pendant quelques mois pendant la grossesse. Si vous avez des symptômes de grossesse ou que les saignements sont anormaux, vous devriez également consulter votre médecin.

10 signes précoces qui prouvent que vous êtes enceinte! (Août 2019).