69% des femmes changent de routine exercice pendant la menstruation, en affirmant que c’est un surmenage qui peut être contre-productif pour votre santé. Cependant, une nouvelle étude a démenti cette croyance populaire et confirmé que non seulement elle peut être faire sport pendant les jours de saignement, mais il est même recommandé, car grâce à son effet anti-inflammatoire peut aider réduire le des douleurs associé à la période.

La recherche a été effectuée par des membres de l’Université St. Mary à Twickenham, Londres (Royaume-Uni), en collaboration avec deux applications mobiles qui enregistrent l’exercice réalisé. Après avoir analysé 14 000 femmes de différents pays, les résultats ont été concluants et ont révélé que 78% des femmes qui avaient exercé une intensité modérée ou intense au cours de la période avaient vu une réduction des symptômes du cycle menstruel.

L'exercice a des effets anti-inflammatoires

Selon Georgie Bruinvels, principal auteur de l’étude, la douleur ressentie avant et pendant la menstruation est principalement due à les inflammationset l’exercice physique a démontré ses propriétés anti-inflammatoires à long terme. En outre, ajoute-t-il, les endorphines générées pendant le sport réduisent également la douleur et les symptômes gênants de ces jours du mois. Seules les femmes avec des saignements très abondants ou dysménorrhée ils devraient éviter ces activités dans les jours de la période.

78% des femmes de l'étude ont ressenti une réduction de leurs symptômes menstruels grâce à la pratique de l'exercice physique

Un mode de vie sain, qui comprend une alimentation variée et une routine d’exercice, encourage stabilité hormonale, en effectuant des cycles menstruels réguliers, en diminuant les cas de dysménorrhée et en réduisant la douleur. Selon le Collège américain des obstétriciens et gynécologues, la marche rapide, le vélo, la course à pied ou la natation sont recommandés, le tout pendant 30 minutes par jour et à n'importe quel stade du cycle menstruel.

Enfin, davantage d'informations devraient être fournies aux jeunes femmes sur le sport et la période, car selon les données recueillies dans la recherche, 72% des femmes ont déclaré qu'elles n'avaient reçu aucune éducation à cet égard. Ce chiffre atteint 82% en Irlande et au Royaume-Uni, où 40% ont réduit les niveaux d'exercice de la puberté pour cause de désinformation.

Les maux de grossesse : 3ème trimestre de grossesse (Septembre 2019).