Le rythmes circadiens elles constituent l'horloge biologique humaine qui régule les fonctions physiologiques de l'organisme de sorte qu'elles suivent un cycle régulier qui se répète toutes les 24 heures et qui coïncide avec les états de sommeil et de veille. Le sommeil et la veille sont associés à des stimuli de la lumière, que le cerveau associe à une plus grande activité physiologique, tandis que dans l’obscurité, ces fonctions sont inhibées et se situent entre 3h00 et 6h00.

Pendant le repos nocturne, l'organisme humain entre en léthargie, la température corporelle baisse jusqu'à 35 °, diminue la pression sanguine et la sécrétion d'hormones est réduite. La capacité d'alerte et de mouvement est également réduite, ce qui rend plus difficile la concentration ou la réaction à un événement imprévu, ce qui diminue les performances au travail et multiplie les risques d'accident.

Si cette période n'est pas utilisée pour se reposer, cela affectera négativement la santé physique et mentale de l'individu, car les rythmes biologiques et les éléments naturels qui servent à les synchroniser, en particulier la lumière, sont dissociés et des synchroniseurs artificiels sont établis. L'organisme souffre deux fois: d'une part, il doit s'efforcer de rester actif dans la phase de léthargie naturelle (nocturne) et, d'autre part, il doit s'efforcer de dormir pendant la phase d'activation (de jour).

À la suite de la altération de ce rythme biologique, personnes obligées de travailler de nuit dormir entre cinq et sept heures de moins par semaine mais, bien qu'ils puissent se reposer dans un endroit sombre, isolé du bruit, la qualité du sommeil diurne est inférieure à celle de la nuit et la durée totale du sommeil est réduite, ce qui augmente les réveils, de sorte qu'il est difficile d'atteindre le nombre d'heures de sommeil. sommeil recommandé pour un adulte (entre sept et huit par jour) et, en cas d'obtention, le repos n'est pas totalement réparateur.

Lumiére et rythmes circadien (Août 2019).