Le plénitude de la testostérone chez les hommes Il survient entre 20 et 25 ans et, après 30 ans, commence la baisse des niveaux de cette hormone, avec une réduction d’environ 1% par an. Cependant, cette perte n’est pas un problème et est considérée comme normale. Cependant, il existe de nombreux cas dans lesquels cette diminution se déclenche, ce qui pourrait provoquer d’importantes altérations dans le corps, telles que l’hypogonadisme ou le syndrome de déficit en testostérone. D'autre part, il peut exister de faibles taux de testostérone, tels que le diabète, la dyslipidémie ou l'obésité, pour d'autres raisons.

Pour détecter la présence possible de l’une de ces maladies, il convient de prendre en compte une série de symptômes. Bien que ce soit toujours un médecin spécialiste qui, au moyen d’un test sanguin, déterminera le taux de testostérone, ces signes peuvent indiquer que le patient a un déficit en testostérone:

  • Montrer moins d'intérêt pour les rapports sexuels est la manifestation la plus évidente de la diminution de la testostérone. Un autre symptôme associé souffre de problèmes d'érection.
  • Perte de poils.
  • Se sentir plus fatigué physiquement et mentalement, irascible et déprimé, est courant chez les hommes ayant des problèmes de sécrétion de testostérone.
  • Comme cette hormone est utile pour augmenter la masse musculaire, sa diminution ou son absence signifiera également une perte de force et de muscle.
  • Au niveau cognitif, apparaissent généralement des problèmes de mémoire et une diminution de la vitesse mentale habituelle.
  • Le soi-disant "ventre typique d'un homme marié" est un autre symptôme de déficit en testostérone.

Andropause et Ménopause : Vous n'êtes plus l'homme que vous étiez - Conseils Retraite Plus (Septembre 2019).