Le traitement de la synovite Cela dépendra de la cause qui provoque et la tolérance du patient pour les médicaments spécifiques. Cela comprend généralement la prise de anti-inflammatoireDans certains cas, des injections de corticostéroïdes, l'application de chaleur et de froid et de repos.

Il est également pratique de thérapie physique pour réduire la douleur, renforcer les articulations et les muscles endommagés et prévenir la perte de mouvement.

Le traitement initial de la synovite peut être basé sur application de glace, combiné avec le électrostimulationCe qui permet détendre les muscles autour de l'articulation enflammée et aider à réduire la douleur et l'inflammation.

Lorsque la douleur et l'inflammation diminuent, il est conseillé d'appliquer chaleur humide pour soulager la douleur et la raideur articulaires et augmenter le flux sanguin vers la membrane synoviale.

Enfin, le physiothérapeute peut indiquer au patient des exercices de étirement passif pour restaurer le mouvement de l'articulation touchée. Il sera avancé plus tard vers un étirement actif cela permet de restaurer la fonctionnalité de l'articulation endommagée.

Comment prévenir la synovite

L’une des recommandations pour éviter l’apparition d’une synovite est de faire de l’exercice régulièrement. Si nous connaissons la cause qui le produit, nous pouvons le prévenir. Ainsi, par exemple, s’il s’agit d’une synovite goutteuse, nous pouvons le prévenir en utilisant un régime alimentaire et un traitement adéquat pour réduire le niveau d’acide urique. Évidemment, il y a des causes, comme dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, qui ne peuvent pas être évitées.

Synovite villonodulaire (Septembre 2019).