Le vaginite ils se manifestent par des démangeaisons, un gonflement et une rougeur des tissus. En raison des démangeaisons intenses, on peut également trouver des lésions gratteuses sur la vulve. Ces symptômes sont également accompagnés par une étrange décharge vaginale appelée leucorrhée, qui sera différent selon la cause de la maladie:

  • Ongle infection bactérienne produit un écoulement blanc, gris ou jaunâtre, avec une odeur semblable à celle du poisson, qui s'intensifie après un lavage au savon, diminuant l'acidité vaginale, ce qui favorise la prolifération bactérienne.
  • Dans le cas d'une infection due à une candidose, la leucorrhée est blanchâtre, de viscosité élevée et de grumeaux (on dit souvent que cela ressemble à du yaourt).
  • Dans une la trichomonasePar contre, la leucorrhée est très abondante, très malodorante, vert jaunâtre et mousseuse.

Le patient peut même ressentir une douleur en urinant (dysurie), une douleur ou une irritation lors des rapports sexuels (dyspareunie) et des douleurs abdominales.

La vaginite atrophique se manifeste simplement par une muqueuse vaginale sèche et sans odeur et par une douleur pendant les rapports sexuels.

Les symptômes de la vaginite sont très gênants et, dans certains cas, des complications légères peuvent survenir, telles qu'une surinfection par des lésions de grattage pouvant s'être produites sur la vulve ou dans les régions inférieures du vagin.

Les infections vaginales, par Dre Emmanuelle Huchet (Août 2019).