Le principal symptôme de la Virus Mayaro c'est un Photo fébrile non spécifique, qui ne peuvent pas être distingués cliniquement d’autres maladies virales, également produites par des virus transmis par la piqûre de moustiques dans la jungle. C'est une maladie très similaire à la dengue et au chikungunya.

La personne touchée par fièvre mayaro Il présente une fièvre rapide (plus de 38 ° C) accompagnée de frissons. En outre, il présente généralement d’autres les symptômes compagnons tels qu'ils sont des douleurs généralisé, des articulations et des muscles. Les articulations, en plus des douleurs, peuvent être enflammé, avec un œdème d'eux. Il y a aussi un mal de tête et une douleur derrière les yeux, avec photophobie (la douleur augmente avec l'exposition à la lumière).

La plupart des patients se plaignent de vertige et une faiblesse intense. Il peut y avoir éruption cutanée sous la forme de taches rouges sur la poitrine, les jambes, le dos, les bras et parfois sur le visage. En outre, des nausées, des diarrhées et des douleurs abdominales peuvent survenir, ainsi qu'une perte d'appétit et une diminution de l'apport alimentaire. Dans certains cas, l’image est accompagnée d’une toux, d’un mal de gorge ou d’une congestion nasale. Les manifestations hémorragiques sont également possibles.

En général, c'est une maladie de l'évolution bénigne qui disparaît d'elle-même. Les symptômes durent généralement entre 2 et 5 jours, sauf les douleurs articulaires, qui sont l’un des symptômes les plus caractéristiques de cette fièvre. Parfois, les douleurs articulaires peuvent durer des mois et toucher tous les poignets, les chevilles, les coudes, les genoux et les doigts. Certains l'ont appelé le fièvre zombie en raison de douleurs articulaires, le patient peut avoir du mal à marcher, mais il s’agit clairement d’une exagération visant à générer des gros titres alarmistes dans la presse.

Pour le moment, un seul cas mortel a été signalé en 2001 et c’était un patient qui avait présenté atteinte cérébrale. Dans le reste des cas, le rétablissement est la norme, à l'exception des douleurs articulaires qui, comme mentionné, peuvent durer des semaines ou plusieurs mois.

Zika : un nouveau test permettrait de le dépister en 5 heures (Août 2019).