Habituellement, un fracture de stress il s'accompagne de douleurs articulaires lors de l'activité physique et cède donc au reste du membre affecté. Avec une activité continue et une fracture osseuse, la douleur devient généralement constante. Le symptômes d'une fracture de stress Ils se produisent souvent pendant deux à trois semaines, mais ils peuvent être compliqués jusqu'à cinq semaines ou plus. Les résultats de l'examen physique et de la palpation montrent une douleur localisée, un œdème, une augmentation de la température et un érythème.

La localisation de ce type de blessure est particulièrement difficile, car elle est généralement confondue avec des blessures musculaires courantes (tendinite, surcharge, etc.). Par conséquent, les antécédents sportifs et l'activité quotidienne du patient, qu'il s'agisse de sport ou de travail, peuvent aider à les détecter. Un diagnostic précoce est essentiel pour éviter les complications et obtenir un retour sportif le plus rapidement possible.

Diagnostic d'une fracture de stress

Pour un diagnostic correct d'une fracture de fatigue, une exploration biomécanique complète doit être effectuée, principalement en ce qui concerne les déséquilibres musculaires, la faiblesse, la rigidité ou les dissymétries si la lésion est bilatérale.

Parmi les études utilisées pour diagnostiquer les fractures de stress sont les suivantes:

  • Radiologie: Il n’est pas très efficace pour un diagnostic précoce, car il détecte les modifications osseuses évidentes et de manière retardée.
  • Scintigraphie osseuse au technétium 99: Étude de médecine nucléaire à haute sensibilité visant à capturer les zones à fort échange ostéo-calcique.
  • Résonance magnétique: très utile pour le diagnostic précoce mettant en évidence des zones d'œdème de l'os médullaire, ainsi que des tissus mous adjacents.
  • TAC: est la méthode de la plus haute spécificité, pour la définition de la structure osseuse et de la résolution spatiale.

Fracture de Fatigue : Comment s'en Sortir ? (Août 2019).