Il convient de noter que, dans de nombreux cas, le sarcoïdose ne présente pas les symptômes, et que le patient est diagnostiqué après une exploration radiologique thoracique de routine, le poumon étant l’emplacement le plus fréquent.

Dans de nombreux cas dans lesquels certains symptômes se développent, ils sont mineurs et n'évoluent pas. Autrement dit, seul un faible pourcentage des cas de sarcoïdose se caractérise par des symptômes réellement invalidants ou graves pour le patient.

Lorsque cela se produit, les symptômes dépendent de la localisation anatomique. Être plus fréquent dans le poumon, les symptômes pouvant se manifester sont:

  • Toux
  • Dyspnée (détresse respiratoire).
  • Crepitations (quand le médecin écoute la respiration).
  • Douleur ou malaise à la poitrine.
  • Fatigue
  • Faiblesse
  • Malaise.
  • Febrícula.
  • Anorexie (perte d'appétit).
  • Perte de poids.
  • Dans quelques cas, la dépression peut apparaître, bien que l’on ne sache pas s’il s’agit d’une manifestation de la maladie, ou du résultat de plusieurs rechutes, qui finissent par affecter l’humeur du patient.

Selon les autres sites, la sarcoïdose peut produire des granulomes hépatiques (dans le foie), une hypercalcémie et une insuffisance rénale (localisation rénale), une uvéite et une cécité (oculaire), une neuropathie crânienne par paires 7 et 8 (neurologique), une anémie de caractéristiques (hématologique) ...

La sarcoïdose : qu'est-ce que c'est ? (Septembre 2019).