Une étude publiée dans le magazine Le journal de médecine de la Nouvelle-Angleterre, soutenu par la Société française de dermatologie et par Roche, analyse le traitement des pemphigus avec le rituximab, un anticorps monoclonal.

Le pemphigus est une affection cutanée auto-immune, rare, qui se manifeste presque toujours chez les adultes d'âge moyen ou chez les personnes âgées, et qui se caractérise par la formation de cloques sur la couche externe de la peau (épiderme) et des muqueuses. Le système immunitaire du corps produit des anticorps qui combattent certaines protéines de la peau et des muqueuses, provoquant ainsi une réaction qui provoque le détachement des cellules épidermiques.

L’étude, à laquelle treize centres ont participé en France et a été approuvée par le Comité d’éthique de Seine-Maritime, a démontré l’efficacité du rituximab en testant 21 patients (14 hommes et 7 femmes), dont 86% étaient rémission complète trois mois après avoir reçu quatre perfusions hebdomadaires de rituximab.

En conclusion, cette recherche suggère que le rituximab est un traitement très efficace du pemphigus grave, mais un suivi plus long serait plus large et plus sûr, nécessaire pour évaluer les risques à long terme du traitement.

À propos du Dr Steven Bernstein, Dermatologue - Victoria Park (Août 2019).