Il est important de clarifier la participation de certains groupes de la nourriture dans le régime du footballeur, ainsi que certains additifs ou types de produits qu'il convient d'éviter ou de prendre avec modération chez ceux qui se consacrent au monde du football:

Groupe de céréales: Ce groupe devrait constituer la base du régime alimentaire et devrait être présent dans tous les repas, car ce sont les aliments qui fournissent de l’énergie à court et à moyen terme. C'est précisément le terme d'énergie dont les joueurs ont besoin.

Les céréales les plus consommées sont: le riz, le maïs, les pâtes alimentaires de base, le pain ou les biscuits. Mais il y a aussi d'autres céréales tout aussi attrayantes et selon le régime du footballeur: l'avoine, le sorgho, le seigle, le mil, le triticale, etc. Ils peuvent être pris comme plat principal ou comme ingrédient d'accompagnement: avec des légumes, des légumineuses, des salades, des garnitures. Et ils devraient toujours être présents à tous les repas.

Groupe de sucres: le sucre en tant que tel et les sucreries sont présents dans le régime alimentaire, mais avec un contrôle de son utilisation, puisqu'un abus de ce nutriment localisé à certains moments peut conduire à une absorption rapide et à un pic de la glycémie, de la glycémie, Dumping syndrome qui provoque une gêne, des sueurs froides, des vertiges, des nausées et des vomissements et qui finit généralement par déclencher une hypoglycémie ultérieure. Il est préférable de prendre les sucres distribués et mieux avec les repas.

Il est recommandé d’utiliser des aliments ne contenant pas le sucre associé aux matières grasses: sucre blanc ou cassonade, miel, confiture, confiture, crème glacée ou crème glacée.

Groupe de protéines: Les besoins en protéines des joueurs de la Coupe du Monde et des footballeurs professionnels sont légèrement supérieurs à ceux de la population en général et se situent autour de 1,2 à 1,5 g de protéines / kg poids / jour. Mais il n’est pas utile d’augmenter la teneur en protéines si vous ne prenez pas le nutriment énergétique par excellence, le glucide. Parce que s'il n'y a pas d'hydrates, il n'y a pas d'énergie et, dans ce cas, l'organisme cherche avant tout à obtenir de l'énergie et à l'obtenir des protéines, les empêchant ainsi de remplir leur fonction de création de masse musculaire, de réparation et de création de tissus. N'oubliez pas non plus l'apport en protéines provenant d'au moins 50% des sources animales. Comme protéines, il est recommandé de prendre des aliments d'origine animale: poulet, dinde, lapin, porc maigre et veau.

En tant que protéines végétales: légumineuses (lentilles, haricots, pois, soja) ou leurs dérivés (tofu, hummus). Les céréales ont également une composante protéique: riz, maïs, blé, orge, avoine, etc. Et nous ne pouvons pas manquer les noix, de petite taille mais riches en propriétés nutritionnelles et, dans ce cas, en protéines végétales. Les noix, les noisettes, les amandes, les pistaches ou les pipes sont fortement recommandés dans ces régimes. Mais œil, sans grillage et sans sel, c'est-à-dire au naturel. Sinon, ajoutez de la graisse et du sel pouvant provoquer la soif.

Groupe de graisses: Les graisses sont les nutriments défavorisés dans cette répartition des pourcentages contre les hydrates et les protéines. La graisse sert d’élément d’obtention d’énergie mais à plus long terme. Il est vrai que, pendant un match de 90 minutes, plus une extension possible, l'exercice devient si intense et durable que la source d'hydrocarbures est terminée et que nous devons utiliser les graisses.

La graisse de choix pour le footballeur est l'huile d'olive extra vierge, qui peut être combinée avec de l'huile de tournesol pour les préparations froides. Vous pouvez également ajouter de l'avocat aux salades ou aux plats d'accompagnement. Et l'utilisation modérée de noix en guise de collation ou de produits laitiers ou de salades accompagnants donne une touche savoureuse et énergique.

Fibre alimentaire: C'est un composant alimentaire non digestible de notre système digestif. Ses fonctions et ses bienfaits pour la santé sont multiples et variés. Toutefois, lorsqu’un remplacement spécial d’éléments perdus par le régime alimentaire est recommandé, il est déconseillé d’en privilégier l’utilisation, car il empêche l’absorption d’autres composants, tels que le sucre, et peut causer des malaises digestifs et le désir d'aller évacuer parfois défavorable.

Dans ce sens, il est conseillé d'éviter, en particulier dans les moments précédant les compétitions: le pain de grains entiers, les pâtes ou le riz. Légumes très fibreux tels que les artichauts, le chou-fleur, le chou de Bruxelles, le chardon, le chou et de grandes quantités de salades avec des légumes crus tels que la laitue, la tomate ou l'oignon.

Conformément à ce qui précède, évitez au moins trois coups importants avant un match de football, aliments flatulents pouvant causer des désagréments dus aux gaz ou à la digestion: choux, chou-fleur, légumineuses ou similaires.

Dans certains sports, l'utilisation de gels de glucose, de barres énergétiques ou d'autres produits reconstituants est répandue ou, du moins, son utilisation est davantage publique. Dans le cas du footballeur, à certains moments lors de matchs intenses ou plus tard, ils peuvent être d'une aide précieuse.

Attention aussi aux sorbitol Il est utilisé comme additif dans de nombreux aliments et a un effet laxatif. Ne testez jamais la tolérance à un aliment, un produit ou un plat avant une compétition. Ce n'est pas le moment d'expérimenter.

 

✩Aliments riches en FER à consommer pour votre santé ✩ (Août 2019).