Une initiative mise en œuvre par cinq hôpitaux espagnols - l’hôpital universitaire Virgen del Rocío de Séville, La Fe de Valencia, la Vierge de l'Arrixaca de Murcie, San Cecilio de Grenade et l'hôpital de Jerez - a permis du lait libre de les bébés enfants de femmes infectées par le VIH, au cours de leurs six premiers mois de vie.

Le projet, intitulé COURTOISIE, vise à empêcher les nouveau-nés en bonne santé de contracter le virus du SIDA par l'allaitement au sein, l'un des principaux modes de transmission de la mère à l'enfant - en particulier dans les pays où la population en général a moins de revenus, ce qui représente entre 7 et 15% des cas de bébés infectés après l’accouchement. Et est-ce thérapies antirétrovirales et les mesures prophylactiques ont déjà réussi à réduire de manière significative le pourcentage de bébés infectés pendant la grossesse et l’accouchement.

Le projet sera étendu à tout le territoire espagnol, afin que les mères infectées par le VIH et ayant un statut socio-économique défavorable puissent nourrir leurs bébés avec ce lait gratuit.

Tous les bébés qui allaitent et dont la mère est infectée par le virus ne le sont pas à leur tour, car la transmission dépend de nombreux facteurs, tels que les fissures dans le mamelon et la charge virale de la mère, Mais les nouveau-nés, dépourvus de système immunitaire pleinement développé, sont plus vulnérables aux infections. Par conséquent, utilisez l'allaitement artificiel dans ces cas, ainsi que l'administration à la mère d'un traitement antirétroviral approprié et l'accouchement par césarienne. , sont des mesures qui se sont avérées efficaces pour réduire la propagation de la mère à l'enfant qui, dans les pays développés, signifie actuellement moins de 1%.

Le succès du programme COURTOISIE, présenté au IIIe Congrès national GeSIDA à Séville, a encouragé ses promoteurs à l’étendre sur tout le territoire espagnol afin que toutes les mères infectées par le VIH et le Les personnes dont la situation socio-économique est défavorable peuvent bénéficier de ce lait gratuit pour nourrir leurs enfants, sans avoir à recourir à l'allaitement avec les dangers que cela comporterait pour le bébé.

Prises de sein en cas de problèmes de succion. (Août 2019).