Le arnica C'est le grand remède pour réduire l'inflammation et la douleur extérieurement avec ce que possèdent les herboristes d’hier et d’aujourd’hui. Et c'est un ingrédient irremplaçable d'une bonne proportion de pommades et de lotions pharmacologiques et homéopathiques distribuées dans les pharmacies et les parapharmacies. Cependant, en raison de sa toxicité potentielle, la plupart de ses indications sont limitées aux applications topiques (externes), mais elles sont également attribuées en interne, sous réserve de l'adoption de certaines précautions.

Arnica montana est une plante à multiples avantages pour la santé, qui se comporte comme un anti-inflammatoire, analgésique, vulnérable (favorise la guérison des plaies), cicatrisant, antiseptique, antibactérien, antimicrobien, antifongique, antihistaminique et sédatif, et plus nuancé comme tonique cardiaque, antispasmodique, cholagogue (facilite l’expulsion de la bile) et antiagrégant plaquettaire.

Par conséquent, pour le propriétés de l'arnica Cette plante est indiquée dans les cas suivants:

  • Inflammations rhumatismales comme l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Des études préparées par des sociétés pharmaceutiques ont prouvé l’efficacité de la pommade à l’arnica pour réduire la douleur et soulager la raideur liée à l’arthrite touchant le genou et les mains. La Société espagnole de phytothérapie recueille plusieurs études scientifiques sur l'utilisation traditionnelle de l'arnica dans le traitement de la douleur arthrosique. C'est le cas, entre autres, des travaux de Jäger C, Hrenn A, Zwingmann J, Suter A et Merfort I. sur des préparations à base de fleurs d'arnica pour inhiber le processus inflammatoire, avec une production plus faible de cytokines, dans les inflammations qui affectent tout aux genoux et aux mains, ainsi que dans les tendinites et autres douleurs musculo-squelettiques.
  • Coups et ecchymosesecchymoses, ecchymoses, douleurs provoquées par des luxations, une bursite et des entorses peuvent être soulagés en raison du pouvoir anti-inflammatoire, antiseptique et analgésique des principes actifs de l'arnica, qui montrerait une efficacité similaire à celle des anti-inflammatoires tels que l'ibuprofène. Par conséquent, il est révélé comme une plante alliée à la santé de l'athlète et du randonneur, et rares sont les mères qui ne portent pas de barre d'arnica dans leur sac à main.
  • Souches musculaires, myalgies et entorses. Les remèdes contenant de l'arnica peuvent aider à réduire la douleur et l'inflammation dans les traitements adjuvants. Cependant, dans des études publiées dans des revues scientifiques, telles que celle réalisée par l’équipe formée par Adkinson, Bauer et Chang, publiée dans Annales de pharmacothérapie, son efficacité est soulagée pour soulager les douleurs musculaires des jambes et des bras.
  • Douleurs névralgiques après une poussée d'herpès, par l'inflammation du nerf. Arnica fournit son effet anti-inflammatoire et analgésique, mais son efficacité dans ces cas n’est pas encore étayée par une étude clinique.
  • Inconfort dentaire: il a été indiqué comme un agent anti-inflammatoire utile pouvant réduire le gonflement et les complications possibles d’une extraction dentaire, en particulier la dent de sagesse. Il apparaît également, dans les utilisations traditionnelles, comme un anti-inflammatoire et un analgésique pour soulager les douleurs dentaires (stomatite), la gingivite, la pharyngite et l’angine.
  • Dans irritations de la peau, les piqûres d’insectes, les ruches, les brûlures mineures, les fléaux, et pour traiter l’acné et le prurit, les remèdes à l’arnica, généralement associés à d’autres plantes, sont appliqués en tant qu’anti-inflammatoires et cicatrisants. Ce sont des remèdes traditionnels et des remèdes à base de plantes, mais aussi des produits homéopathiques.
  • Al soins de la peau vieilli, lèvres gercées, plaies sans saignement, etc., les préparations d'arnica sont également utilisées.
  • Des remèdes homéopathiques à l'arnica ont été administrés pour tenter de réduire la douleur après une intervention chirurgicale. Logiquement, il n'y a pas d'études scientifiques qui corroborent son efficacité.
  • Traditionnellement, l'arnica était utilisé pour renforcer le cœur, aider à réduire le cholestérol sanguin et à prévenir les accidents vasculaires. Sauf dans les présentations homéopathiques, l'arnica n'est généralement pas indiqué pour les traitements par voie orale. Il est donc conseillé de consulter votre médecin pour trouver une solution efficace à cet effet.

Arnica : 3 vertus santé (Août 2019).