Il est important de travailler avec certaines variables de la personnalité qui peuvent augmenter la probabilité que la personne souffre de ce type de dépendance ou d'un autre. En ce sens, il est important d’avoir des doses suffisantes d’affirmation de soi, d’estime de soi, de tolérance à la frustration, etc. afin de prévenir dépendance au sexe ou un autre type de dépendance. Pour y parvenir, il est important de former les personnes vulnérables (personnes ayant une faible estime de soi, soumises, passives, etc.) aux techniques assertives qui réduisent la difficulté de maintenir des relations interpersonnelles adéquates, ainsi qu'aux techniques de gestion émotionnelle qui leur permettent de réduire leurs propres impulsions. Tout cela peut être fait à travers ateliers psycho-éducatifs sans avoir besoin de recevoir une psychothérapie.

En même temps, connaître les caractéristiques de la personnalité d'une personne dépendante du sexe peut alerter le patient sur le début du problème.

Lorsque le problème commence à se poser, comme dans tout comportement addictif et compulsif, sa prévention est entrecoupée de son intervention précoce, visant à empêcher l'établissement de rapports sexuels comme seul moyen de gérer le malaise de la personne touchée. cette dépendance.

Pour cela, il est important lui apprendre des stratégies alternatives, qui dépend des raisons qui poussent le patient à augmenter son désir sexuel et à entretenir une relation sexuelle. Par exemple, certains patients déclarent ressentir un désir sexuel intense après avoir discuté ou lorsqu'ils sont confrontés à une situation de stress important. Le traitement consiste en ce que, une fois que le patient a identifié les sensations indiquant qu'il ressent cette émotion (colère ou stress), recherchez une stratégie de résolution alternative plus efficace que celle de maintenir une relation sexuelle (par exemple, parler à quelqu'un, laisser marcher, faire du sport, consacrer du temps à une autre activité qui requiert votre attention, etc.).

2015 - Laurent Karila - Addiction sexuelle / Trouble hypersexualité (Août 2019).