Le prévention de la dysfonction érectile vise à éviter, dans la mesure du possible, les facteurs de risque qui contribuent à son apparence. Comme nous l’avons vu, bien que les risques de souffrir de dysfonction érectile augmentent avec l’âge, ce trouble, qui affecte directement votre qualité de vie, n’est pas une conséquence inévitable du vieillissement. Cependant, un certain nombre de maladies et d'habitudes néfastes, telles que le tabagisme et l'alcoolisme, prédisposent à l'apparition de ce problème.

Il est donc possible d’empêcher le développement de la dysfonction érectile en adoptant habitudes de vie saines de la jeunesse, ou de modifier ceux qui sont incorrects. Certaines mesures qui peuvent être adoptées sont:

  • Arrêter de fumer

    De nombreuses études ont lié la dysfonction érectile au tabagisme. Le tabac empêche la circulation sanguine, le pénis reçoit donc moins de risques. Le tabac à priser a la capacité de modifier la synthèse de l'oxyde nitrique (NO), une molécule qui a pour fonction de dilater les cellules musculaires des veines, de faciliter le flux sanguin et d'augmenter l'oxygénation des tissus, ce qui favorise l'érection. Les effets nocifs du tabac peuvent être maintenus après l’arrêt du tabac, mais des études indiquent que les jeunes adultes qui arrêtent de fumer réduisent le risque de dysfonction érectile à l’avenir.

  • Ne pas abuser de l'alcool

    S'il s'agit d'un abus occasionnel, les effets immédiats découlant de la consommation excessive d'alcool entraînent une sensation d'excitation ressentie par le buveur ne s'accompagnant pas de la rigidité du pénis habituelle, c'est-à-dire que la raideur est moindre consommer de l'alcool. Dans le cas de l'alcoolisme chronique, la dysfonction érectile est directement liée au temps, à la fréquence et à la quantité d'alcool ingéré par le patient. Dans certains cas, l'alcoolisme peut causer l'un des dysfonctionnements permanents de l'érection qui ne disparaissent pas, même après avoir quitté la dépendance. C'est pourquoi il est essentiel d'éliminer ou de réduire au minimum la consommation d'alcool le plus tôt possible.

  • Faire de l'exercice

    Comme dans beaucoup d'autres conditions, le mode de vie sédentaire est un facteur de risque important pour le développement de la dysfonction érectile. L'exercice physique pratiqué régulièrement (au moins 3 ou 4 fois par semaine pendant au moins 30 minutes) présente de nombreux avantages, réduit les risques de maladies cardiovasculaires, en réduisant le mauvais cholestérol et en favorisant la circulation sanguine. Étant donné la relation étroite qui existe entre les troubles cardiovasculaires et la dysfonction érectile, la prévention de ce type d'affections (maladie cardiaque, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, artériosclérose) offre une protection supplémentaire contre la dysfonction sexuelle.

  • Contrôler le poids

    L'excès de poids et l'obésité sont liés à des troubles métaboliques pouvant conduire au diabète sucré, une maladie fortement associée à la dysfonction érectile. Par conséquent, il est nécessaire de suivre un régime alimentaire sain et équilibré, associé à la pratique de l'exercice recommandée au point précédent, afin d'éviter tout excès de poids et ses conséquences indésirables.

  • Le repos

    Le manque de sommeil, le stress et une activité excessive peuvent réduire la libido et provoquer un dysfonctionnement érectile. Rechercher plus d'heures de repos efficace Il est essentiel de tracer votre désir.

  • Ne pas se soigner

    Certains médicaments peuvent provoquer un dysfonctionnement érectile. Vous ne devez jamais prendre de médicaments sans surveillance médicale et, en cas de poursuite du traitement en raison d'une maladie chronique, d'autres mesures doivent être adoptées (telles qu'un régime alimentaire approprié et des exercices physiques) qui permettent de minimiser la dose de médicament nécessaire. obtenir les résultats thérapeutiques recherchés.

  • Traiter l'anxiété et la dépression

    La dysfonction érectile peut être provoquée par des troubles affectifs, des traumatismes, des problèmes de couple ... qu’il est nécessaire de diagnostiquer et de traiter correctement. Une fois la cause éliminée, ses conséquences le sont également.

  • Commencez dès que possible

    Adopter des habitudes de vie saines, en évitant les facteurs de risque qui prédisposent à la dysfonction érectile, sera plus efficace dès l’introduction des changements.

3 ALIMENTS CONTRE LE DYSFONCTIONNEMENT ÉRECTILE QUI REMPLACENT LE VIAGRA (Août 2019).