Comme dans le cas du syndrome de Peter Pan, dans le syndrome de Wendy, la meilleure prévention vient de l'enfance. C'est à ce stade que commence le développement de notre société et de notre personnalité, où se forment les rôles associés à notre identité. Pour cette raison, le style éducatif et les croyances que nous transmettons aux plus jeunes enfants à cette époque sont très importants selon les normes (la fille place la table pendant que son frère repose) ou lors des jeux (combien de fois avons-nous vu un enfant jouer être une infirmière? Dans le meilleur des cas, ils sont les médecins à qui l’infirmière les aide à mener à bien leur travail). Il est donc important d'éduquer à l'égalité depuis l'enfance.

Prendre soin de notre estime de soi nous aidera également à prévenir ce type de trouble. Une personne ayant une bonne estime de soi peut réviser son concept d'amour en réalisant que loin d'être une résignation ou un sacrifice, l'amour est un moyen d'obtenir des choses agréables des deux côtés.

Traitement du syndrome de Wendy

Mettre fin à l'idée de "si j'essaie fort, vous verrez que je vous aime et que vous ne me laissez pas" est la base de la thérapie dans le syndrome de Wendy's. L’objectif principal de la thérapie est que perdre la peur d'être abandonné ou rejeté s'ils ne font pas tout ce que l'autre veut, parce que si cette idée irrationnelle n'est pas travaillée, il leur est difficile de modifier leur comportement. Pour cela, tout au long de la thérapie, la patiente est examinée dans quelles autres situations de sa vie elle s’est comportée de la sorte afin de l’aider à prendre conscience de sa peur.

Par la suite, à travers des techniques cognitives, on enseigne l’idée irrationnelle actuelle en lui apprenant à comprendre le rapport avec son comportement, en l’aidant à comprendre en même temps que cette peur ne l’aide pas à atteindre son objectif mais à entrer dans un cercle il est augmenté par la "non-exigence" d'attention et d'affection de la part de l'autre.

Dans le même temps, le patient doit être formé aux compétences interpersonnelles telles que apprendre à "dire non" et à déléguer des tâches, afin de promouvoir le principe d’équité dans le couple dont les relations sont souvent détériorées.

Enfin, le syndrome de Wendy's peut ne pas être tel et masquer un besoin de contrôle sur l'autre ("si je me rends indispensable, j'ai plus de pouvoir que vous, je vous contrôle). Seul un diagnostic approfondi peut différencier les deux problèmes, ce qui conduira à un traitement différent.

VERGETURES - Pourquoi ? Comment les éviter et les traiter ? ????GOLDEN WENDY (Août 2019).